Accueil > Chroniques > Arts et spectacles > Le mystère de la Vierge noire

Le mystère de la Vierge noire

Par Mélanie Létourneau ce 29 septembre 2011 à 10h58
Crédit Photo : Courtoisie
Le Mystère de la vierge noire

« Il y a du talent en Beauce », phrase que j’ai notamment entendue à de nombreuses occasions depuis mon arrivée au journal de Beauce-Nord en septembre 2008. Maintes fois également je fus effectivement témoin de ce talent et encore une fois, un talent bien de chez nous fait le sujet de ma chronique de cette semaine. En effet, « Le mystère de la Vierge noire » de Jean-Nicholas Vachon, originaire de Sainte-Marie, est un livre qui fera jaser. Un style littéraire percutant que cet auteur de 32 ans n’a rien à envier aux grands de la littérature policière américaine.

Le côté obscur de la Vierge

Après nous avoir donné « Le voleur de voix - Le castrat et les rois fous » un peu plus tôt cette année, l’auteur Jean-Nicholas Vachon nous revient avec un autre roman, cette fois « Le mystère de la Vierge noire ». En librairie depuis le 14 septembre, cette nouvelle aventure met en scène deux enquêteurs de la Sûreté du Québec, Nathan et Vincent qui doivent élucider une enquête plutôt complexe se déroulant dans la municipalité de… Sainte-Marie. La tombe d’une adolescente morte a été profanée, des corps ont été mutilés, une Beauceronne affirme avoir reçu la visite de la Sainte-Vierge… Bref, se pourrait-il que le visage lumineux de la mère de Dieu détienne aussi un côté sombre et ténébreux ? Pour cela, il faudra percer le mystère de la Vierge noire.

Publié aux Éditeurs réunis, « Le mystère de la Vierge noire » se lit aisément même s’il contient quelque 480 pages. Pleine de rebondissements, l’intrigue est solide, crédible et pourrait très bien avoir eu lieu dans une époque ancienne où les histoires « de village » et d’habitants mystérieux y ont vécu. L’auteur n’a pas trop mis d’emphase sur les scènes morbides, donnant suffisamment d’éléments pour qu’on s’imagine très bien la scène sans tomber dans la description pure et simple de passages sanglants juste pour mettre du sang. Le style littéraire tient à comparaison avec les innombrables romans policiers américains que j’ai lus depuis durant les 15 dernières années, ce qui à mon avis est un plus pour l’auteur beauceron. Bien que « Le mystère de la Vierge noire » soit un roman policier écrit sur un fond de légendes du passé et d’intégrisme sectaire, le livre promet néanmoins un dénouement à saveur policière, donc terre-à-terre, mais que parfois le lecteur planera au travers de phénomènes inexplicables, mais en même temps tout à fait plausible. C’est ici principalement que réside la réussite de ce livre, soit la façon que l’auteur a mené son intrigue en alliant fantastique et réalité, sans tomber dans le piège du « tirer par les cheveux ». De plus, le fait que la majeure partie de l’histoire se déroule à Sainte-Marie peut aider à rendre le tout davantage intéressant, les points de repère des endroits et des rues étant faciles à faire.

L’auteur originaire de Sainte-Marie est arrière-petit-fils de la fondatrice des célèbres petits gâteaux Vachon, Jean-Nicholas Vachon signe le premier tome d’une trilogie publiée aux éditions Michel Quintin. « Le voleur de voix - Le castrat et les rois fous » est donc le premier tome de la série sorti en magasin en avril de la présente année. Il a également  publié « L’Archipel des Sorcières », son premier roman en 2004 et écrit la suite en 2005 intitulée « Le Règne de la Papesse ». En 2006, il a produit un récit à la mémoire de son aïeule Béatrice Vachon. On pourra mettre la main sur le tome deux du « Voleur de voix » dont la sortie est prévue en novembre.

Jean-Nicholas Vachon, Le mystère de la Vierge noire, roman

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Évaluation publique de la chronique
La chronique a présentement une cote de 0 / 5
Ajoutez votre commentaire

(Ne sera pas publiée)

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Notre expert

Journal de Beauce-Nord


234, rue Baronet
Sainte-Marie
Tél. : (418) 387-1205


Mélanie Létourneau
Journaliste
En savoir plus sur moi
 

Mes dernières chroniques


Répertoire des entreprises

 
Studio Quelque Chose de Différent
878, du Moulin
Saint-Joseph-de-Beauce, Québec G0S 2V0
(418) 397-8282
 
Cabane à Pierre (La)
566, Rang 2
Frampton, Québec G0R 1M0
(418) 479-5200

Le coin des experts