Accueil > Chroniques > Arts et spectacles > L'ange tourmenté

L'ange tourmenté

Par Mélanie Létourneau ce 23 juin 2011 à 06h52

Après les formes courantes de lecture telles que les romans, policiers ou autres, les thrillers noirs, voici un conte villageois pour la chronique de cette semaine. Publié chez Guy Saint-Jean Éditeur, « L'ange tourmenté » de Normand Cliche vous invite dans l'univers du jeune curé Isidore Bilodeau qui, collectionnant les mésaventures, verra sa foi quelque peu mise à l'épreuve par l'archevêque de Québec. Une aventure de quelque 350 pages où un rebondissement n'attend pas l'autre.

Transportez-vous dans les années 1940 à une époque où la religion catholique imposait ses règles et où les curés de la place se chargeaient de vous indiquer le « droit chemin ». Notre jeune curé du nom d'Isidore Beaulieu verra sa foi mise en doute à cause des intentions et du désir de vengeance pas très orthodoxes de l'Archevêque de Québec. À la suite d'une grave faute commise, Isidore sera relevé de sa cure de la paroisse de Saint-Ludger en Beauce. C'est dans ses nouveaux choix de carrière que le jeune Isidore se découvrira finalement des talents insoupçonnés issus de son désir sincère de venir en aide à ceux qui croiseront son chemin.

Si vous êtes du genre à aimer le style d'histoires que racontaient nos aïeuls lors de veillées familiales, vous allez probablement apprécier « L'ange tourmenté ». Dans un style qui lui est propre et quelques fois même plutôt loufoque, l'auteur maîtrise l'art de raconter dès les premières lignes de son ouvrage. « L'ange tourmenté » vous fera inévitablement sourire grâce à son langage coloré et très imagé et à la façon dont l'auteur manie les mots. « Maudit que le temps passe donc vite quand on le regarde filer en arrière. Ça doit être que le passé nous échappe plus vite que le présent ». Ou encore : « La maison était plus vide que jamais. Le silence s'y faisait même… silencieux ». Ce ne sont là que deux exemples de phrases ou de réflexions que l'on retrouve fréquemment dans l'ouvrage de Normand Cliche, tout comme de nombreux mots écrits de façon à imiter la forme orale (kek chose) pour quelque chose et pimenté également de nombreux blasphèmes vous feront certainement cligner des yeux. Somme toute, bien que pas du tout mon style d'écriture, « L'ange tourmenté » s'avère être un bon divertissement littéraire, un conte joyeux qui nous fait décrocher du train-train quotidien.

Avant de se consacrer à sa passion pour l'écriture, Normand Cliche a d'abord exercé une carrière de plus de quarante ans au sein des forces policières, notamment comme policier à Montréal et Nicolet; instructeur à l'Institut de Police du Québec ainsi que chargé de cours en techniques policières. C'est en 2007 qu'il publiera un premier volet des aventures des résidants de Saint-Ludger intitulé « Le diable par la crinière ». « L'ange tourmenté » est son deuxième conte villageois. Originaire de la Beauce, Normand Cliche demeure aujourd'hui à Nicolet.

De retour dans deux semaines pour la prochaine chronique, le temps de quelques jours de quelques moments d'évasion et pour faire le plein… en lecture et en chansons !

conte, Normand Cliche, L'ange tourmenté, Guy Saint-Jean éditeur, livre

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Évaluation publique de la chronique
La chronique a présentement une cote de 0 / 5
Ajoutez votre commentaire

(Ne sera pas publiée)

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Notre expert

Journal de Beauce-Nord


234, rue Baronet
Sainte-Marie
Tél. : (418) 387-1205


Mélanie Létourneau
Journaliste
En savoir plus sur moi
 

Mes dernières chroniques


Répertoire des entreprises

 
Michelle Lepage
466 Notre-Dame Sud
Sainte-Marie, Québec G6E 2V8
(418) 209-4224
 
Institut de Beauté Francine Landry Matiss
892, ave. du Palais
Saint-Joseph-de-Beauce, Québec G0S 2V0
(418) 397-4323

Le coin des experts