Accueil > Chroniques > Immobilier > L'écoulement de l'eau

L'écoulement de l'eau

Par Stephen Lagueux ce 29 juillet 2011 à 14h18

Rafraîchissante et fortement convoitée lors des journées de canicules, mais d’ailleurs et avant tout, un besoin essentiel permettant à toute espèce animale et végétale de survivre et s’épanouir, l’eau peut aussi s’avérer être la source de bien des désagréments lorsque celle-ci s’invite dans nos sous-sols à notre insu. Avec un aménagement adéquat du terrain, un système de drainage fonctionnel et en prenant quelques simples précautions, il sera possible de diminuer considérablement les risques d’infiltration.

Il est facile de prévoir et de prendre les précautions nécessaires lors de la conception des plans d’une nouvelle maison, mais les choses sont bien différentes à l’achat d’une maison déjà existante. Un bon inspecteur ne se limitera pas à vérifier les composants intérieurs et extérieurs de votre maison, l’aménagement extérieur fera aussi partie de son inspection. Une des causes d’infiltration dans les sous-sols est due à l’accumulation d’eau de surface sur le terrain et un mauvais écoulement. Le dénivellement du terrain devrait démontrer une pente positive sur tous les côtés de la maison pour que l’eau de surface s’écoule en s’éloignant de la maison.

Il sera aussi possible d’installer des drains de surface aux endroits appropriés. La conception est relativement simple, il s’agit essentiellement d’une tranchée creusée en direction d’une zone non utilisée du terrain où se jetant dans un fossé. Un tuyau perforé y est placé, puis recouvert de gravier ou de pierre. La largeur de la tranchée dépendra de la quantité d’eau dont vous avez besoin de vous débarrasser et la pente de celle-ci devrait être de 1 %, (1 pied tous les 100 pieds) pour obtenir un bon écoulement. Cependant, étant propriétaire, vous devriez faire preuve de prudence si vous décidez de réaménager votre terrain et d’y changer les pentes et d’y installer de nouveaux drains, car vous serez tenu responsable des préjudices causés au voisin si celui-ci se retrouve avec une nouvelle affluence d’eau provenant de chez vous.

L’origine du drain français serait attribuée à un agriculteur du Massachusetts du nom de Henry French qui aurait eu l’idée des tranchées remplies de pierres pour éloigner l’eau de ses terres. D’autres prétendent que ce terme proviendrait de France puisque dans les années 1800, Paris était dotée de tranchées ouvertes servant de drains. Le drain français comme nous le connaissons fit son apparition dans les années 50. Les tuyaux fabriqués de tuiles de grès en longueur de 1 pied et ayant 3 ou 4 pouces de diamètre intérieur étaient installés à la base de la fondation une à la suite de l’autre en laissant un espace d’environ 1/4 de pouce entre chaque tuile pour recevoir l’eau. Les joints étaient normalement protégés d’un papier noir afin d’éviter l’infiltration de terre à l’intérieur. Les tuyaux étaient ensuite recouverts d’une couche de gravier, mais trop souvent en quantité insuffisante et il arrivait souvent qu’aucun gravier ne s’y trouve. De plus, à cause de la fragilité du grès, certains de ces drains étaient même détruits par des pierres dès le remblayage des fondations.

De nos jours, l'utilisation du drain de grès n'est plus utilisée. On utilise un tuyau dit de « bigot perforé » ou « BIG-O ». Tuyaux de plastique flexible facile d’installation, il est perforé de façon à laisser passer l'eau plus facilement dans le tuyau. L’installation d’un drain français autour d’un bâtiment est une opération qui doit être faite avec toute l’attention nécessaire en respectant les règles d’art. Installé à la base de la semelle, son rôle consistera à recueillir l’eau s’écoulant le long de la fondation, mais saviez-vous qu’il recueillera aussi l’eau lors de la montée du niveau de la nappe phréatique et aidera à diminuer les pressions hydrostatiques pouvant endommager la dalle? C’est pourquoi qu’une attention particulière doit aussi être apportée autant sous le drain que dessus celui-ci lors de l’installation. Le tuyau sera recouvert de pierres concassées et il est recommandé de recouvrir la pierre (et non le tuyau) d'une membrane géotextile lorsque les particules du remblai sont fines et qu’elles risquent d’en obstruer le drain. L’eau recueillie sera ensuite évacuée soit par gravité ou par un système de pompage. Dans les 2 cas, l’eau sera acheminée jusqu’au bassin d’évacuation situé au sous-sol. Si la base du bassin est située au-dessus du tuyau de raccordement à l’égout pluvial, c’est par gravité qu’il y aura évacuation.  Dans l’autre cas, ce sera à l’aide d’une pompe qui enverra l’eau dans le tuyau de raccordement.  Pour un immeuble plus âgé et n’ayant aucun égout pluvial, le drain se déversera par gravité directement dans l’égout sanitaire.

Les descentes de gouttières doivent être disposées de façon à éloigner l’eau des fondations et une gaine de drainage ou des déflecteurs devraient être installés pour que l’eau de décharge s’écoule loin des fondations. Trop souvent nous voyons les descentes connectées directement au drain français, cette situation entraîne un apport important d’eau à un système de drainage déjà affecté et y entraîne aussi toutes les feuilles mortes et autres détritus retrouvés dans les gouttières qui par la suite viennent boucher les tuyaux. Avec une durée de vie d’environ 30 ans, il est possible que le drain d’une maison plus vieille ne fonctionne plus adéquatement. Si vous découvrez des infiltrations d'eau ou notez la présence d'humidité excessive dans le sous-sol ou voyez des moisissures ou des traces d’efflorescences, une inspection du système de drainage est recommandée. Un technicien se rendra chez vous et à l’aide d’une caméra pour en vérifier l’intérieur du drain. Il est possible que le tuyau soit totalement libre, mais qu’il soit bouché de l’extérieur, dans ce cas un nouveau remblai sera de mise et, tant qu’à creuser, profitez-en pour calfeutrer les fissures et refaire l’imperméabilisation des murs et vous devriez avoir l’esprit tranquille pour un autre 30 ans.

Je prendrai congé pour le mois d’août et reprendrai les chroniques en septembre. Bonnes vacances !

drain, écoulement, eau, maison, gouttière

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Évaluation publique de la chronique
La chronique a présentement une cote de 0 / 5
Ajoutez votre commentaire

(Ne sera pas publiée)

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Notre expert

Lagueux Inspection


Sainte-Marie
Tél. : (418) 389-4355


Stephen Lagueux
Inspecteur en bâtiment
En savoir plus sur moi
 

Mes dernières chroniques


Répertoire des entreprises

 
Embellissements de la Chaudière
1050, boulevard Vachon Sud
Sainte-Marie, Québec G6E 2S5
(418) 387-2721
 
Cameron Chaussures Inc.
12370, 1ere avenue, Saint Georges, Qc
Saint-Georges, Québec G5Y 2E1
(418) 228-2472

Le coin des experts