Accueil > Nouvelles > Immobilier > Méfiez-vous des CHIP

Méfiez-vous des CHIP

ce 30 août 2011 à 09h53

Une hypothèque inversée, ou CHIP (Canadian Home Income Plan), est séduisante. En effet, toute personne arrivée à l'âge de la retraite mais qui n'a pas su ou pu la planifier adéquatement y pensera. Toutefois, régler ses problèmes financiers en un clin d'œil est illusoire et votre institution financière vous attend au détour.

En termes simples, une hypothèque inversée est un revenu pour les personnes de plus de 60 ans, tiré depuis la valeur nette de leur résidence. Ce qui semble peut-être le plus intéressant, c’est la promesse des banques qu’aussi longtemps que vous habiterez votre maison, vous n’aurez aucun paiement à effectuer. Demandez-vous : une institution financière serait-elle généreuse? La réponse, tristement, est non. Ces établissements savent qu’ils recevront beaucoup plus que ce qu’il vous donneront, et voici comment.
 
Premièrement, il est vrai que le montant reçu est non imposable. Soit, le gouvernement impose les revenus, pas une dette. Par contre, le « bénéficiaire » devra payer pour une évaluation de sa propriété, pour les frais d’un avis juridique indépendant ainsi que les frais de notaire.

Ensuite, la durée du prêt varie généralement entre 10 et 15 ans. Si pendant cette période aucun sou ne doit être remboursé, à l'échéance cependant, le propriétaire doit s’acquitter de sa dette, ceci en consentant peut-être à vendre sa résidence. Il en est ainsi car les intérêts du CHIP augmentent très rapidement. Grosso modo, pour un montant reçu de 95 000 $, la somme à rembourser pourrait dépasser les 135 000 $. Or, si un revenu n’était pas suffisant à 65 ans, le sera-t-il à 80 ans et handicapé d’une nouvelle créance?

Par chance, le maximum hypothécable est 40 % de la valeur de la maison (selon l’âge, le type de résidence et le quartier). Par exemple, avec une maison de 250 000 $, une hypothèque inversée sera entre 60 000 $ et 100 000 $ (environ). Plus le demandeur est âgé, plus le montant alloué sera grand. En contrepartie, les taux d’intérêts seront aussi plus élevés.

Finalement, il est vrai que la somme reçue peut vous permettre de rénover, voyager, ou encore faire des dons, mais il faut la considérer comme une source de financement de dernier recours. Pensez d’abord à diminuer vos dépenses ou à vendre votre maison pour en acquérir une de valeur moindre. Vous vous sentirez plus léger à long terme, et vos héritiers aussi…

maison, achat, hypothèque inversée, CHIP

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et événements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Studio Quelque Chose de Différent
878, du Moulin
Saint-Joseph-de-Beauce, Québec G0S 2V0
(418) 397-8282
 
Feu Vert Design
234 rue Baronet
Sainte-Marie, Québec G6E 2R1
(418) 387-1205


Nouvelles récentes