Accueil > Nouvelles > Emploi et formation > Retour en affaires des CJS

Retour en affaires des CJS

Par Hubert Lapointe ce 30 juin 2011 à 14h12
Quelques-uns des jeunes impliqués dans les CJS.
Crédit photo : Hubert Lapointe
Quelques-uns des jeunes impliqués dans les CJS.

Les Coopératives jeunesse de services (CJS) des MRC de La Nouvelle-Beauce et de Robert-Cliche ont officiellement repris leurs activités estivales. Depuis ce jeudi 30 juin, et ce, jusqu'à la mi-août, il est en effet possible de confier ses travaux manuels à l'un des 24 jeunes impliqués dans les CJS.

Avant d’embaucher ces 24 travailleurs, il faut souligner que 80 candidatures ont été scrutées à la loupe. Ensuite, une cinquantaine d’entrevues ont eu lieu afin de vérifier les motivations et l’intérêt de ces jeunes âgés cette année entre 13 et 16 ans. Selon Sara Paradis-Beausoleil, marraine des CJS, l’expérience de travail doit surtout être une façon pour eux de s’impliquer dans leur communauté, ceci tout leur permettant de développer des compétences et d’apprendre à se connaître eux-mêmes.

Notamment, les jeunes offrent les services de gardiennage d’enfants, de tonte de pelouse, de travail de ferme, de nettoyage de voiture et de travail de bureau. La plus lourde tâche à venir risque d’être le nettoyage sur le site de Woodstock en Beauce, une corvée qui devrait durer trois jours entiers. « On attend vos contrats! », de lancer avec enthousiasme Maxime Fournier, président de la CJS Main de fer de la MRC de La Nouvelle-Beauce.

Victimes de leur succès

Il semblerait qu’avant même le lancement officiel des activités des deux coopératives, de nombreux contrats attendaient déjà sur la table. Qui plus est, devant leur popularité croissante, certaines demandes seront carrément refusées. « On a du choix en masse et c’est super », a commenté avec ravissement l’animateur Simon Poulin.
 
Pour Stéphane Brown, attaché de presse du député provincial de Beauce-Nord Janvier Grondin, ce qui fait le succès des CJS est leur autonomie, leur sens de la rigueur et les efforts investis au travail. En remerciant les parents des jeunes pour leur implication, M. Brown a souligné son plaisir de collaborer financièrement au projet. Outre Janvier Grondin, les commanditaires sont les Caisses Desjardins, les villes de Saint-Joseph, de Sainte-Marie et de Beauceville, le Fonds étudiant solidarité travail du Québec II et Emploi d’été Canada.

Rappelons que les CJS de Saint-Joseph et de Sainte-Marie entament leur 7e année d’existence. En Chaudière-Appalaches ont été formées 18 Coopératives jeunesse de services, lesquelles font chacune travailler de 8 à 15 jeunes âgés entre 12 et 17 ans. Pour plus d’informations, communiquez avec les animateurs Francis Paré, Simon Poulin ou Annie Mercier par téléphone au (418) 397-8045, au (418) 386-2532, ou encore par courriel, à .

 


Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et événements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Edition Beauce.com
234, rue Baronet
Sainte-Marie, Québec G6E 2R1
(418) 387-1205
 
Journal de Beauce-Nord
234, rue Baronet
Sainte-Marie, Québec G6E 2R1
(418) 387-1205


Nouvelles récentes