Accueil > Nouvelles > Culture > Apprendre avec l'« OSQ 101 »

Apprendre avec l'« OSQ 101 »

Par Éric Gagnon Poulin ce 8 mai 2011 à 16h42
Crédit photo : Éric Gagnon Poulin
Christopher Hall avec l'OSQ à Saint-Georges.

L'Orchestre symphonique de Québec était de passage à l'auditorium du Cégep Beauce-Appalaches pour présenter le spectacle : « Orchestre symphonique 101 », dans le cadre de la série « De concert avec les gens », le samedi 7 mai. La direction musicale était assurée par le chef d'orchestre Airat Ichmouratov et l'animation était entre les mains de Christopher Hall.

Pourquoi « OSQ 101 », bien parce que l’humoriste révèle au cours de cette soirée, « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Orchestre symphonique... sans jamais oser le demander », a lancé Christopher Hall en début de spectacle. Avec le chef d’orchestre et les musiciens, Hall explique les rouages de l’OSQ. Il en fait un historique à la fois éducatif et amusant, tout en ajoutant quelques notes de clarinette à l’occasion.
 
L’OSQ a interprété « Cosi fan tutte », « Petite musique de nuit » et le « Concerto pour clarinette en la majeur » de Mozart, « Guillaume Tell » de Rossini, le « Concerto pour clavecin en fa mineur » et la « Suite n° 3 en ré majeur » de Bach, « The Young Person's Guide to the Orchestra » de Britten, « Rigoletto, La donna è mobile » de Verdi et la « Marche Radetzky » de Johann Strauss.
 
Avant, pendant et après les pièces, Christopher Hall les commente. Par exemple, pendant « Guillaume Tell », il explique quel instrument domine le morceau à la manière d’un match de hockey. Au cours de « The Young Person’S Guide to the Orchestra », il présente les quatre sections de l’orchestre de connivence avec Ichmouratov, soit les bois, les cordes, les cuivres et les percussions.
 
Le classique, c’est du sérieux. Le fait d’avoir un humoriste sur scène au même moment peut paraître particulier. En général, l’assistance semble avoir apprécié le rôle de Hall. La formule est excellente pour initier quiconque au style musical. Il a d’ailleurs remplacé le chef d’orchestre par un jeune de la salle en disant à Ichmouratov que tout le monde pourrait faire son travail sans difficulté. Cependant, le concept a peut-être déplu aux puristes et inconditionnels de la musique classique, puisque l’humoriste ne se gênait pas pour faire des commentaires tout au long du spectacle.


Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Frédéric Dion-Morisset
799, rue des Sources
Saint-Elzéar, Québec G0S 2J0
(418) -956-6393
 
René Martel Courtier Immobilier
33, avenue des Îles
Scott, Québec G0S 3G0
(418) 806-3533


Nouvelles récentes