Accueil > Nouvelles > Agriculture > 30 ans de concertation en formation agricole

30 ans de concertation en formation agricole

ce 12 mai 2011 à 21h19
Crédit photo : Courtoisie
Les membres du CRFA-12 : 1re rangée : Michel Lamontagne du MAPAQ; Claude Hasty de La Financière agricole du Québec; Gérard Hamel d%u2019Emploi-Québec; Simon Chrétien du Cégep de Lévis-Lauzon; Marcel Landry de la Commission scolaire des Appalaches; Geneviève Lapointe de l%u2019UPA de la Beauce et Ghislain Vachon de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin. 2e rangée : Rita Martel du Syndicat des agricultrices de la Beauce; Martin Larivière du Réseau Agriconseils Chaudière-Appalaches; Yoland Audet du Centre de formation agricole de Saint-Anselme et président intérimaire du Collectif régional en formation agricole de la Chaudière-Appalaches; Sandy Roy, répondante en formation agricole pour le Collectif et Catherine Veilleux du Cégep Beauce-Appalaches. Absents : Yannick Gagné de l%u2019Association des jeunes agriculteurs de la Beauce; Paul Doyon de l%u2019UPA de la Beauce et Mario Tardif du Cégep de Lévis-Lauzon.

Le Collectif régional en formation agricole (CRFA) de la Chaudière-Appalaches célèbre cette année les 30 ans de la mise en place du Plan provincial de soutien en formation agricole (PSFA).

Depuis 1981, le PSFA a pour but de soutenir les 14 collectifs régionaux en formation agricole dans l’atteinte de leurs objectifs qui sont de faciliter l’accès à la formation en se rapprochant de la clientèle, de répondre aux besoins de formation et de promouvoir la formation continue comme étant un outil de développement auprès des agriculteurs et de la main-d’œuvre agricole. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), le ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports (MELS) et la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) en sont les partenaires financiers, en collaboration avec l’Union des producteurs agricoles.

À travers ces années, plusieurs défis en formation agricole ont été relevés afin de répondre aux nouvelles tendances des marchés, aux nouvelles réglementations et à des problématiques en production ou en gestion, par exemple. On n’a qu’à penser à tous les efforts et actions qui ont été faits en agroenvironnement, à la mise en place d’activités de formation en agriculture biologique, à l’implantation des systèmes informatiques, à la mécanisation des fermes et aux nouvelles technologies qui ont amené le milieu agricole à se former sous diverses formes d’apprentissage (cours en salle de classe, en ligne, par des ateliers terrain, etc.).

Chaque année, les collectifs régionaux en formation agricole mettent en place une offre de formation agricole qui permet à plus de 8 000 agricultrices, agriculteurs, employés et relève agricole de se former dans différents secteurs de l’entreprise agricole. L’année dernière, ce sont 11 429 heures de formation que le milieu agricole a réalisées en formation, permettant ainsi un investissement de plus de 2 000 000 $. Une équipe accompagnée d’intervenants a su s’adapter et mettre en place, en concertation avec les agricultrices et les agriculteurs, des formations répondant aux nombreux besoins soulevés par le milieu.

Pour le CRFA de la Chaudière-Appalaches (Appalaches-Beauce-Etchemins), c’est plus d’une trentaine de formations sur mesure qui sont offertes sur le territoire chaque année grâce à la collaboration des maisons d’enseignement de la région et de l’extérieur et à une enveloppe de 30 000 $ d’Emploi-Québec, investie à même les frais de formation, afin de diminuer les coûts aux producteurs. « Environ 500 producteurs agricoles participent aux activités de formation du Collectif chaque année. Le Collectif a 30 ans, mais il gagne toujours à être connu puisqu’il s’agit d’un outil de perfectionnement hors pair pour nos producteurs. La répondante en formation agricole travaille sur le terrain, rencontre les producteurs et les intervenants, ce qui lui permet de mettre en place des formations qui comblent réellement les besoins de nos gens. Le PSFA, dont bénéficie les collectifs, est un modèle unique au Québec et les retombées qu’il génère prouvent chaque année son succès et son importance pour le monde agricole », souligne le président intérimaire du CRFA-12, Yoland Audet, directeur du Centre de formation agricole de Saint-Anselme. 

Rappelons que le CRFA-12 réunit des représentants des différents milieux de la main-d’œuvre et de la formation tels l’UPA, le MAPAQ, le Réseau Agriconseils, La Financière agricole du Québec, Emploi-Québec, la relève agricole et les maisons d’enseignement. Il peut également compter sur un réseau de partenaires hors pair afin de faire connaître les formations auprès de la clientèle. Notons qu’il bénéficie de la présence d’une répondante en formation agricole, Sandy Roy, dont le bureau est situé à l’UPA de la Beauce et d’un site Internet, le www.formationagricole.com , qui rassemble l’offre de formation agricole sur le territoire de la Chaudière-Appalaches et à travers toute la province.

Plan provincial de soutien en formation agricole, Collectif régional en formation agricole, Mapaq, Union des producteurs agricoles

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Boutique Fring
212 Notre-Dame Sud
Sainte-Marie, Québec G6E 2V4
(418) 387-5500
 
Atlantis St-Joseph
164, rue Lambert
Saint-Joseph-de-Beauce, Québec G0S 2V0
(418) 397-6289


Nouvelles récentes