Accueil > Nouvelles > Agriculture > Investissement dans les forêts de Chaudière-Appalaches

Investissement dans les forêts de Chaudière-Appalaches

ce 15 juillet 2011 à 16h05
Crédit photo : Ruslan Ivantsov/Shutterstock
Une annonce importante pour les propriétaires de forêt privée.

Le ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Laurent Lessard, a annoncé au nom de la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau, un investissement de 5,4 M$ pour la région de la Chaudière-Appalaches, dont 4,4 M$ dans le cadre du Programme d'aide à la mise en valeur des forêts privées et 1 M$ pour le Programme d'investissements sylvicoles.

Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées (PAMVFP)

« Le 30 mai dernier, j’ai participé au Rendez-vous de la forêt privée au cours duquel notre gouvernement et ses partenaires ont renouvelé leur association. Aujourd’hui, nous réitérons notre confiance envers les propriétaires de boisés privés et investissons 4,4 millions de dollars dans notre région. Ce montant servira à promouvoir le développement des ressources des forêts privées en tenant compte des priorités régionales », a indiqué la ministre Normandeau.

Le Programme d'aide à la mise en valeur des forêts privées offre un soutien financier et technique aux producteurs forestiers et permet de mieux planifier les activités forestières dans les régions. Le programme est administré par les agences régionales de mise en valeur des forêts privées du Québec qui orientent le développement de leur propre territoire.

Programme d’investissements sylvicoles (PIS)

Le Programme d’investissements sylvicoles a principalement pour but d’augmenter le rendement des forêts québécoises à moyen et à long terme par des travaux d’aménagement qui s’ajoutent à ceux déjà prévus. Plus précisément, l’investissement de 1 M$ dans le cadre de ce programme contribuera à appliquer une sylviculture intensive sur les sites à fort potentiel ligneux, à aider au plein boisement des sites récoltés, à remettre en production des superficies mal régénérées, à réhabiliter des peuplements de pins rouges et blancs ou de peuplements feuillus et mixtes dégradés, à développer de nouveaux traitements sylvicoles, ainsi qu’à poursuivre le développement d’outils d’aide à la décision en matière d’investissements sylvicoles.

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Club Voyage Fascination
1083, suite 403, boul. Vachon Nord
Sainte-Marie, Québec G6E 1M8
(418) 387-8881
 
Cabane à Pierre (La)
566, Rang 2
Frampton, Québec G0R 1M0
(418) 479-5200


Nouvelles récentes