Accueil > Nouvelles > Actualités > Jean Charest mise sur Claude Drouin dans Beauce-Nord

Jean Charest mise sur Claude Drouin dans Beauce-Nord

Par René d'Anjou ce 12 février 2007 à 00h08
Crédit photo : René d'Anjou

Plus de 600 partisans ont accueilli le premier ministre Jean Charest dimanche matin à l’Auberge Chaudière de Scott-Jonction alors qu’on s’apprêtait à souligner, à l’occasion d’un brunch, la candidature officielle de Claude Drouin dans la circonscription de Beauce-Nord, en vue du prochain scrutin provincial.

Le premier ministre Charest l’a présenté aux médias comme un homme bien enraciné dans son milieu, et qui a une feuille de route importante et qui est disponible; «il fait bouger les choses et c’est un gars de solutions», a indiqué M. Charest à l’endroit de son candidat de Beauce-Nord.

« Un gars dans la meilleure tradition des Beaucerons que je connais », a insisté le premier ministre alors que Claude Drouin, à ses côtés, semblait presque intimidé par tant de compliments.

Quant à savoir si M. Drouin serait ministrable, M. Charest a su contourner la question en précisant que l’on règle ces détails-là une fois que l’on a gagné la confiance de la population et une fois que le gouvernement est formé. On pouvait cependant lire entre les lignes qu’un poste de ministre pourrait très bien être attribué à Claude Drouin car le premier ministre a ajouté qu’il ne fait aucun doute que c’est un candidat d’envergure. Mais pour l’instant, ce qui était important pour le Parti libéral du Québec, c’était de refaire l’équipe de Beauce-Nord.

La dernière fois qu’il y a eu un ministre dans Beauce-Nord, c’était de 1976 à 1985, sous le Parti québécois alors que M. Adrien Ouellet détenait le ministère de l’Environnement d’abord sous René Lévesque et ensuite sous Pierre-Marc Johnson.

La saga Janvier Grondin
Par ailleurs, M. Charest a refusé de revenir sur ce qu’il appelle «la saga Grondin», il a rappelé ce qu’il a déjà dit, à savoir qu’il n’a jamais donné le mandat à quiconque de faire un approche auprès de M. Grondin. Si ce dernier a des noms à donner, qu’il les donne et les gens s’expliqueront, a-t-il précisé pour clore ce dossier.

Les régions ressources
En prévision du prochain budget, M. Charest a indiqué que son gouvernement avait lancé des consultations « prébudgétaires » et selon lui, les régions sont la grande thématique de ce qu’il entend appliquer; on peut entendre le commentaire du premier ministre sur ce sujet en cliquant sur l’icone approprié, en haut de la page, sous le titre de l’article.

La situation chez Olymel
Par ailleurs, questionné sur le conflit chez Olymel, M. Charest a tenu a préciser que c’était un cas de redressement d’entreprise, et que son gouvernement avait nommé un médiateur et c’est à ce niveau seulement que le gouvernement du Québec pouvait intervenir.

Il a dit souhaiter que les parties puissent s’entendre et, il ajoute, que le gouvernement a une préoccupation pour toute l’industrie porcine. On peut aussi entendre un extrait de l’entrevue avec M. Charest portant sur ce sujet en cliquant sur l’autre icone.


Accueil chaleureux
L’atmosphère était à la fête et déjà, dans les yeux des militants présents, on pouvait percevoir la victoire à la portée de la main avec ce candidat qui n’en est pas à ses premières armes en politique puisqu’il a siégé à Ottawa durant neuf ans sous les gouvernements de Jean Chrétien et Paul Martin.

Il a été Secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie et ensuite Secrétaire d'État (Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec) à l’époque du premier ministre Chrétien. Lors de la dernière élection fédérale, M. Drouin avait préféré ne pas se représenter. Même si M. Drouin ne l’avouait pas, on avait senti un certain froid entre les deux hommes et qu’il prît ses distances avec l’équipe de Paul Martin, d’ailleurs ce dernier l’avait ignoré en composant son cabinet après le départ de M. Chrétien.

Depuis son départ de la scène fédérale, M. Claude Drouin n’avait jamais démenti la rumeur qui circulait à l’effet qu’il songeait à se lancer en politique provinciale.

Plusieurs ministres, députés et candidats en vue de la prochaine élection étaient présents pour souligner la candidature de M. Drouin et entendre le premier ministre Charest les motiver à être prêts pour remporter une victoire électorale.

Depuis qu’il avait quitté la scène fédérale, il y a un peu plus d’un an, Claude Drouin était directeur adjoint au cabinet du ministre du Travail et ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches. Élu pour une première fois en 1997 à titre de député fédéral du comté de Beauce, il a occupé les postes de Secrétaire parlementaire du ministre de l’Industrie, ministre d’État à l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec et Secrétaire parlementaire du premier ministre chargé des collectivités rurales.

Dans l’assistance on remarquait la présence de maires et préfets de la région, mais aussi de députés et ministres dont Mme Dominique Viens, députée de Bellechasse, Mme Diane Leblanc, députée de Beauce-Sud, M. Laurent Lessard, député de Frontenac et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Mme Carole Théberge, députée de Lévis et Ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine, M. Norbert Morin, du caucus des députés libéraux de Chaudière-Appalaches et la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de la Mauricie, madame Julie Boulet.

Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Cabane à Pierre (La)
566, Rang 2
Frampton, Québec G0R 1M0
(418) 479-5200
 
Bronzage des Caraïbes
1139 boulevard Vachon Nord
Sainte-Marie, Québec G6E 1M9
(418) 387-3727


Nouvelles récentes