Accueil > Nouvelles > Actualités > Contrer la menace des gaz de schiste

Contrer la menace des gaz de schiste

Par Frédéric Desjardins ce 7 décembre 2011 à 07h11
La Coalition citoyenne gaz de schiste Beauce-Etchemins a tenu sa première assemblée publique le mardi 6 décembre à Saint-Gédéon.
Crédit photo : Frédéric Desjardins
La Coalition citoyenne gaz de schiste Beauce-Etchemins a tenu sa première assemblée publique le mardi 6 décembre à Saint-Gédéon.

Voilà plus d'un an que les Québécois entendent parler des gaz de schiste et des dangers potentiels que pourrait engendrer l'exploitation de ces puits dans la province. Désirant contrer cette supposée menace, la Coalition citoyenne gaz de schiste Beauce-Etchemins a tenu une rencontre d'information en soirée du mardi 6 décembre à Saint-Gédéon.

Ayant attiré plusieurs dizaines de résidants, ce rassemblement se voulait du même coup un test pour la coalition qui désire organiser des rencontres semblables dans un maximum de municipalités dès janvier prochain. Un calendrier reste toutefois à être établi d’ici cette période. Le choix de Saint-Gédéon n’a sûrement pas été laissé au hasard pour cette première sortie, la municipalité ayant été choisie pour l’installation d’un puits par la compagnie gazière Junex il y a 18 mois.

« Nous sommes en train de développer une stratégie pour embarquer tout le monde dans une opération provinciale baptisée « N’entrez pas chez nous ». On essaie présentement d’organiser la création de comités citoyens dans chacune de nos localités. Même si légalement, les compagnies peuvent encore faire des explorations, ce n’est plus accepté socialement », explique Denis Dessaints, porte-parole de la coalition pour le secteur Beauce-Sartigan.

Pour mieux comprendre les dessous de l’exploitation des gaz de schiste, le public a eu droit aux opinions du conférencier Serge Fortier, porte-parole régional de la Vallée du Saint-Laurent et habitant de la Mauricie. Partant de la simple définition des gaz de schiste, ce dernier a dévoilé des faits et statistiques ayant fait réagir l’assistance, plusieurs personnes s’inquiétant notamment pour la qualité de l’eau potable dans le sous-sol beauceron.

« Avant de choisir un type d’énergie, il faut savoir si nous pouvons en tirer des avantages. Si on échappe ce dossier-là, on est fait à l’os ! Le gouvernement agit encore comme s’il s’agissait seulement de gaz naturel conventionnel. Une simple opération de fracturation hydraulique demande l’utilisation de 15 à 20 millions de litres d’eau, dont 100 000 litres contenant des additifs chimiques. Avec la Loi sur les mines qui date de 1880, le gouvernement peut t’exproprier si tu refuses l’accès à une compagnie sur tes terres», de s’insurger M. Fortier.

Par l’entremise de cette soirée, la coalition a donc annoncé le lancement d’un document légal servant à interdire des travaux d’exploitation sur les lots des propriétaires ne voulant pas voir de puits chez eux. La missive précise que le refus du signataire est motivé entre autres par les risques mal connus sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste décrits dans le rapport final du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) paru en 2010.

Pour donner un exemple fort de son opposition, le conseil municipal de Saint-Gédéon a d’ailleurs entériné le lundi 5 décembre une résolution pour interdire de futures fracturations hydrauliques et ses opérations subséquentes en son giron. Fait à noter, le BAPE avait comme mandat d’encadrer l’exploitation des gaz de schiste, et ce, sans étudier la pertinence de cette façon d’agir versus l’implantation de filières énergétiques plus vertes, comme le parc éolien de Saint-Robert.

Concernant la compagnie gazière Junex, cette dernière n’a pas rappelé Édition Beauce afin de commenter l’existence de ce nouveau groupe. L’entreprise possède une douzaine de claims (permis) dans les régions de Beauce-Sud et les Etchemins, ainsi que plusieurs autres en Estrie. À la fin novembre, cette région a justement rendu public la campagne « Protégeons notre territoire ». Ceux et celles voulant s’impliquer dans la coalition ou obtenir une copie du document légal d’interdiction peuvent obtenir des renseignements en écrivant à .


Envoyer à un ami Imprimer

Commentaires des lecteurs (2 commentaires)


 
 
Claude
11 décembre 2011 à 21h45
En réponse à votre questionnement; Vraisemblablement le propriétaire de Junex serait l'homme d'affaire bien connu Paul Desmarais, reconnu pour être un inconditionnel partisan du parti libéral. À plusieurs reprises, le parti libéral a été accusé d'avoir cédé au lobby et d'avoir satisfait les desseins financiers de la famille Desmarais en l'occurence le gaz de schiste ...et quoi encore ?
 

 
 
Oldcascadeur
8 décembre 2011 à 02h06
Junex ? C'est bien la compagnie dont le Vice-président du Conseil était également le Président du "papetier vert" Cascades ?
 
Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicité pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Club de golf le Grand Héron
490, rue du Lac
Saint-Benjamin, Québec G0M 1N0
(418) 594-5545
 
Claudette Maheux Massothérapeute Agréée
1075, 156e Rue, Saint-Georges (Québec)
Saint-Georges, Québec G5Y 6Z7
(418) 230-5419


Nouvelles récentes