Accueil > Nouvelles > Politique > La santé et les familles au cœur des priorités de Kaven Mathieu

Élections Québec 2012

La santé et les familles au cœur des priorités de Kaven Mathieu

Par Pascal Gourdeau ce 15 août 2012 à 14h56
Le candidat du Parti Québécois dans Lotbinière-Frontenac, Kaven Mathieu.
Crédit photo : Pascal Gourdeau
Le candidat du Parti Québécois dans Lotbinière-Frontenac, Kaven Mathieu.

Le candidat du Parti Québécois dans Lotbinière-Frontenac, Kaven Mathieu, a officiellement lancé sa campagne, vendredi dernier, à son local électoralde Thetford Mines, et a profité de l'occasion pour parler des enjeux importants qu'il entend défendre tout au long de sa campagne.

Au-delà du bilan de son principal adversaire, le député libéral sortant Laurent Lessard, M. Mathieu estime que les électeurs de sa circonscription sont en droit de s'attendre à mieux de leur gouvernement. « Je crois que c'est le parti libéral qui n'est plus le bon parti pour notre comté. Les libéraux ont perdu la confiance des citoyens, par des histoires de corruption et également parce que c'est un gouvernement usé », a lancé le péquiste.

Plus près des gens

Pour affronter la machine libérale,Kaven Mathieu souhaite donc faire une campagne de proximité« C'est une campagne que je veux baser sur la transparence, l'intégrité, l'écoute et la proximité avec les citoyens de Lotbinière-Frontenac, tout comme je l'ai toujours fait comme maire à la municipalité d'East Broughton », a expliqué M. Mathieu.

Y allant de pair avec le programme de son parti, Kaven Mathieu place la santé au cœur de ses priorités, souhaitant entre autres favoriser l'accès à un médecin de famille pour chaque citoyen. Parlant du programme d'Assurance autonomie, il veut donner une place plus importante aux soins à domicile, « afin de garder nos aînés chez eux ». Enfin, le jeune candidat péquiste fixe l'obtention d'une place en garderie pour chaque enfant comme un des préalables à l’atteinte de l’objectif 30/50 pour la région.

Sur la 112

Qualifiant la route 112 de « colonne vertébrale de la région de Thetford », Kaven Mathieu compte également mettre ce dossier sur le haut de sa pile. « Il y a des questions à se poser à cet égard-là, entre autres en ce qui concerne l'échéancier. Comme plusieurs, je commence à douter de la réouverture pour 2014. Ces temps-ci, on ne parle que du délai et on ne voit pas de construction être en cours. Il serait temps qu'on arrête de spéculer et de faire de la basse politique sur le dos des 300 travailleurs de la mine qui attendent d'avoir un emploi. Il serait temps qu'on la fasse la route », a martelé M. Mathieu.

Le candidat péquiste s'inquiète aussi des ses effets pervers qu'a eu l'effondrement de la 112 sur la région depuis 2 ans, comme les fermetures de commerce, les fuites commerciales et les échéanciers reportés. En ce sens, M. Mathieu prend l'engagement, s'il est élu, de voir quelles mesures pourraient être mise en place pour compenser les pertes des commerçants et industriels touchés par ce dossier.

Agriculture et développement économique

Pointant du doigt le fameux Plan Nord du gouvernement de Jean Charest, Kaven Mathieu est plutôt d'avis de mettre sur pieds un « Plan Sud pour le Québec », visant notamment à remettre sur pieds nos infrastructures tout en développant davantage les secteurs de 2e et 3e transformation de nos richesses naturelles. Concernant le développement éolien, M. Mathieu estime que celui-ci devrait se faire au profit des communautés. En agriculture, il compte valoriser le Programme d’aide à la relève et veut soutenir les régions par des programmes de ruralité comme le pacte rural.

En terminant cette première présentation de ses engagements, le candidat du Parti Québécois a tenu à souligner son attachement au développement de sa région et de sa circonscription. « Il faut sortir notre région de la noirceur dans laquelle les libéraux l’ont plongée. Pour cela, il faut savoir si nous souhaitons provoquer ou dialoguer avec les jeunes qui sont la relève, donner ou posséder nos richesses naturelles, abandonner ou prendre soin de nos ainées, bafouer ou promouvoir notre langue, notre fierté et notre identité. Il est maintenant temps de choisir, c’est à nous et à vous de choisir la solution et je veux faire partie de cette solution », a conclu Kaven Mathieu.


Envoyer à un ami Imprimer

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicité pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
La Place du Sommeil
182, rue Principale
Courcelles, Québec G0M 1C0
(418) 483-5374
 
Clinique chiropratique Nouvelle-Beauce
529, boul. Vachon-Nord
Sainte-Marie, Québec G6E 1L8
(418) 387-5156


Nouvelles récentes