Accueil > Nouvelles > Politique > Un retour mouvementé au Conseil

Conseil municipal

Un retour mouvementé au Conseil

Par Éric Gagnon Poulin ce 9 août 2011 à 11h50
Jean Perron a été le premier à mettre sa dissidence sur la résolution 7.13 concernant le dossier du Taxibus.
Crédit photo : Éric Gagnon Poulin
Jean Perron a été le premier à mettre sa dissidence sur la résolution 7.13 concernant le dossier du Taxibus.

Le 8 août se tenait la première séance ordinaire du Conseil municipal de Ville Saint-Georges depuis la fin des vacances. Le dossier le plus chaud de la rencontre a été, sans l'ombre d'un doute, celui du projet de transport en commun Taxibus.

Effectivement, le conseiller Jean Perron a été le premier à mettre sa dissidence sur la résolution 7.13 concernant l’acceptation d’un protocole d’entente pour la relocalisation du Taxis du Pont. Ce dernier a régi à l’article paru sur Édition Beauce en fin de semaine dernière affirmant que les deux partis, la ville et le Taxis du Pont, étaient satisfaites des négociations. M. Perron croit que les coûts sont trop élevés pour la ville et a même questionné la légalité des démarches. 

La résolution permettrait à la ville d’acheter le présent terrain du Taxis du Pont au montant de 250 000 $. Ensuite, le service déménagerait sur le site de l’ancien garage Sirois Nissan. Les administrateurs du Taxis du Pont devraient alors payer un montant 250 000 $ pour le nouveau bâtiment et un 60 000 $ supplémentaire pour l’aménagement des stationnements. Donc, le montant réel que doivent investir les administrateurs du service de taxis est de 60 000 $. De plus, la ville s’engage à faire la reconstruction du nouveau bâtiment.
 
« J’ai essayé de savoir si c’était légal de donner un terrain à un organisme à but lucratif », a manifesté M. Perron. Le maire Fecteau a rapidement défendu la légalité du projet, confirmé par le directeur général de la ville. Ensuite, deux autres conseillers ont manifesté leur dissidence, soit Marie-Ève Dutil et Manon Bougie. Mme Dutil a rapporté qu’en date du 4 juillet, l’évaluation du terrain du Taxis du Pont se chiffrait à 200 000 $ et qu’en date du 7 juillet, le montant est passé à 250 000 $. Elle se demande si l’augmentation avait quelque chose à voir avec le coût du futur bâtiment, pour que la ville absorbe les coûts supplémentaires qu’aurait dû défrayer le Taxis du Pont. « Je suis pour le Taxibus, mais je suis contre toutes les transactions qui entourent ce projet. Pour moi, c’est nébuleux », a-t-elle scandé. 
 
Le conseiller Marcel Drouin est venu ajouter un point qu’il considère comme très important dans cette transaction. En tant que président du Comité de revitalisation du centre-ville de Saint-Georges, le présent terrain du Taxis du Pont est un endroit stratégique pour le développement de projets au centre-ville. « Nous avons un projet gagnant-gagnant : participation des taxis, participation de la ville. La gestion des emplacements, tout a été bien négocié par notre directeur », a exprimé M. Drouin. Vu la tournure des événements, on en reparlera certainement lors de la prochaine séance.
 

 
Projet d'une deuxième glace
 
Dans un autre ordre d’idée, la ville a accepté un protocole d’entente concernant une aide financière de 1,5 M$ dans le cadre de l’agrandissement du Centre sportif Lacroix-Dutil pour y ajouter une deuxième glace intérieure. Vu la collaboration financière importante des groupes Canam et Manac, la présente glace sera renommée la glace Canam et la seconde : glace Manac, et ce, pour une période minimum de 30 ans.  
 
 
Un centre-ville sans fil
 
Plusieurs citoyens aimeraient ne plus voir de fils électriques au centre-ville. Ce rêve pourrait bien devenir réalité. Ville Saint-Georges a fait une demande d’enfouissement des lignes hydroélectriques de la 1re avenue, entre la 112e et la 125e rue, dans le cadre du programme « Embellir les voies publiques d’Hydro-Québec ».
 
La prochaine séance du conseil aura lieu le 12 septembre prochain. Pour connaître les détails de la séance du 8 août, consultez le site de la ville au www.ville.saint-georges.qc.ca.
conseil municipal, François Fecteau, taxibus, Jean Perron, Marie-Ève Dutil, Manon Bougie

Commentaires des lecteurs (2 commentaires)


 
 
dameiette
15 août 2011 à 15h10
M. Perron quand vous parler enlevez donc votre doigt de sur votre bouche comme ça on entendra mieux vos propros.
 

 
 
Marie
9 août 2011 à 20h02
Il me semble que la CHHHHICANE, c'est à Beauceville... Ca va prendre une loi spéciale pour rgler ENFIN ce litige !!!
 
Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et événements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Beauce Vert Tout Vert
2640, 1re Av
Saint-Georges, Québec G5Y 3P2
418-227-8171
 
Sandra Patry Design
7705, 12e avenue
Saint-Georges, Québec G6A 1A7
(418) 228-4860


Nouvelles récentes