Accueil > Nouvelles > Politique > Une dure défaite pour les libéraux

Une dure défaite pour les libéraux

Par Éric Gagnon Poulin ce 3 mai 2011 à 10h45
Le président de l'association libérale de Beauce, Gilbert Trudeau, ainsi que le candidat libéral Claude Morin.
Crédit photo : Éric Gagnon Poulin
Le président de l'association libérale de Beauce, Gilbert Trudeau, ainsi que le candidat libéral Claude Morin.

Pendant que la grande majorité du Québec est passé à gauche, la Beauce est restée à droite avec le conservateur Maxime Bernier, ce qui n'a pas été une surprise pour personne, pas même pour le libéral Claude Morin. L'équipe et le candidat ont regardé les résultats de ce scrutin en direct de leur quartier général à Saint-Georges.

Au début de la soirée, les troupes libérales étaient confiantes. « On a assez travaillé fort, on s’attend à des résultats », a lancé une des organisatrices. Lorsque les premiers résultats ont été annoncés, les libéraux n’y croyaient tout simplement pas. Par contre, le candidat Claude Morin n’était pas si surpris. « Je me doutais que je n’aillais pas rentrer, mais je ne pensais pas que la différence serait aussi marquée. Avec le travail qu’on a fait sur le terrain, je pensais que ça allait être beaucoup mieux, mais les gens ne sont pas intéressés. Je respecte le choix de la population », a déclaré Claude Morin.
 
Selon plusieurs analystes, la réélection de Maxime Bernier était presque certaine, mais personne ne s’attendait à voir une percée du NPD aussi importante en Beauce, dépassant de loin les libéraux avec trois fois plus de voies. « Je n’aurais jamais pensé que la Beauce voterait à l’extrême gauche, mais ça a l’air que oui. C’était peut-être pour contrer le cynisme qu’on a envers les politiciens », a affirmé Claude Morin.
 
Malgré tout, le candidat défait reste très satisfait du travail de son équipe. Sur le terrain, il croyait avoir une chance de remplacer le conservateur. « On avait une belle organisation, une bonne équipe et une bonne stratégie de communication », a-t-il expliqué. La Beauce a longtemps été libérale et il croyait être l’homme pour la ramener au parti. Claude Morin explique ces résultats par différentes raisons, dont la réputation du « père Bernier » et le désir d’avoir un gouvernement fort. « Je crois que les gens voulaient une certaine stabilité, ils ne voulaient plus d’élections, donc ils ont voté pour un gouvernement majoritaire. On va vivre avec ça », a indiqué M. Morin.
 
Au-delà des frontières de la Beauce, le parti libéral n’a pas mieux performé. En fait, il s’agit de leur pire défaite de l’histoire. « Au niveau national, la performance du Parti libéral est terrible, c’est du jamais vu. Jamais on n’aurait pu penser que ça allait être aussi important », a déclaré Claude Morin. « Je ne suis pas amer! Je suis un gars qui ne regarde jamais en arrière, je regarde en avant », a-t-il conclu. En ce qui concerne son avenir en politique, Claude Morin n’a pas encore pris de décision. Pour l’instant, il prendra un peu de repos avec sa famille après 37 jours de campagne bien mouvementée.
 


Envoyer à un ami Imprimer

Commentaires des lecteurs (1 commentaires)


 
 
Moby Dick
4 mai 2011 à 21h17
Bon, le monsieur va encore changer de parti!!!!!!!!!!!!!
 
Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicité pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Parc-O-Fun
8700, boul. Lacroix
Saint-Georges, Québec G5Y 2B5
(418) 227-6617
 
Club de golf le Grand Héron
490, rue du Lac
Saint-Benjamin, Québec G0M 1N0
(418) 594-5545


Nouvelles récentes