Accueil > Nouvelles > Éducation > Équipés pour se reprendre en main

Équipés pour se reprendre en main

Par Hubert Lapointe ce 18 mai 2011 à 00h05
Crédit photo : Hubert Lapointe
Me Bernard Cliche (donateur), Dr Denis Cliche (donateur), le maire de Saint-Georges François Fecteau et Pierre Cloutier.

Pour une quatrième année, la Fondation jeunesse Chaudière-Appalaches a remis sept bourses d'études, du matériel scolaire ainsi que des ordinateurs portables recyclés à des jeunes en difficulté provenant de la Beauce et de la région de Thetford Mines. La remise s'est déroulée ce mardi 17 mai au centre culturel Marie-Fitzbach de Saint-Georges.

Les présentes bourses, allant de 300 $ à 750 $, visent donc à les motiver à poursuivre des études au niveau professionnel (DEP), collégial ou universitaire. Notons par ailleurs que les ordinateurs portables recyclés sont un don de Desjardins Sécurité financière. Fait intéressant, deux des sept récipiendaires ont reçu une bourse de la Fondation pour une deuxième année. Il en est ainsi car les intervenants de ces jeunes ont le droit de soumettre trois fois la même candidature. Pour ce faire, ceux-ci ont transmis les dossiers entre les mois de septembre et décembre 2010. Qui plus est, le but ultime de l’initiative étant de favoriser l’intégration sociale d’un maximum de jeunes en détresse possible, il semblerait que relativement aucun nom reçu n’a été exclu de la pile.

« L’objectif est de les appuyer pour qu’ils poursuivent leurs études », a expliqué Pierre Cloutier, directeur général du Centre jeunesse Chaudière-Appalaches et secrétaire de la fondation. Qualifiant l’événement de « belle reconnaissance » pour un nombre grandissant de boursiers, M. Cloutier croit que le tout est une belle manifestation de l’œuvre de la Fondation jeunesse Chaudière-Appalaches.

« C’est un outil pour atteindre vos objectifs », a pour sa part lancé Dr Denis Cliche, l’un des donateurs. À son avis, tous les efforts que les jeunes investiront dans leur avenir ne seront pas perdus. En effet, en atteignant leurs objectifs, ils développeront par la même occasion une meilleure image d’eux-mêmes.

Conformément à la Loi sur la protection de la jeunesse et de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, l’identité des récipiendaires ne peut être révélée. En effet, puisqu’il s’agit de jeunes qui ont eu recours aux services du Centre jeunesse Chaudière-Appalaches, l’identité des bénéficiaires doit demeurer confidentielle.

Commentaires des lecteurs (0 commentaires)

Ajoutez votre commentaires
Nom
Adresse Courriel

(Ne sera pas publiée)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessous. (La casse n'est pas prise en compte.)

Cliquez ici pour obtenir un nouveau code

Pas encore inscrit sur www.EditionBeauce.com?

Inscrivez-vous ici en quelques minutes, rejoignez le réseau qui vous en donne plus.

Les plus actifs seront sollicités pour des concours, promotions et évènements.

Inscription

Commentaire

Veuillez prendre note que votre commentaire est soumis de facon anonyme, et sera sujet a validation avant d'etre affiché sur le site.


Nouvelles associées


Répertoire des entreprises

 
Profil Action Santé
1083 boulevard Vachon, Nord suite 400
Sainte-Marie, Québec G6E 1M8
(418) 387-1517
 
Journal de Beauce-Nord
234, rue Baronet
Sainte-Marie, Québec G6E 2R1
(418) 387-1205


Nouvelles récentes