Accueil
WWW . ÉDITIONBEAUCE . COM

Une Beauceronne venue d’ailleurs

La passion des chevaux a amené Saskia Witté dans la Beauce

Saskia Witté au Domaine
Photo: René d'Anjou

 Explication de Saskia Witté

Par René d'Anjou
3/30/2008 2:57:22 AM

D’origine britannique, Saskia Witté, est arrivée de l’Italie pour travailler dans la Beauce, plus précisément à Saint-Jean-de-la-Lande alors qu’elle n’avait que 18 ans. C’est la passion des chevaux qui l’a amené dans notre région alors qu’elle ne parlait que l’italien et l’anglais.

Née à Bristol, ville du sud-ouest de l’Angleterre, Saskia WItté a quitté son pays d’origine alors qu’elle avait à peine 5 ans pour suivre ses parents, des artistes, en Toscane, en Italie, qui est réputée pour son patrimoine culturel important. «On était toujours dans une valise», de dire en riant Saskia, car la famille a voyagé beaucoup, de la Nouvelle-Zélande, à l’Espagne et aux Indes. Mais c’est surtout en Italie qu’elle a vécu son adolescence avant de venir au Québec. Déjà, à 15 ans, elle avait un centre équestre et elle était guide touristique en Toscane.



Mais, avant d’arriver en Beauce, Saskia avait déjà, dans le sang, la passion des chevaux, car elle faisait de l’équitation depuis l’âge de 11 ans. À l’âge de 18 ans, elle a eu un coup de foudre, elle avait rencontré l’homme de sa vie avec qui elle allait se marier, mais de qui elle est séparée depuis six ans. Elle est donc venue dans notre région, «juste pour un mois, pour voir si elle aimerait ça» nous dit-elle, en ajoutant qu’à part son copain, elle ne pouvait parler à personne. Elle a appris à travailler la terre et c’est à elle qu’elle s’adressait avant de pouvoir savoir suffisamment la langue française pour parler à quelqu’un d’autre!

À ce moment, avec son conjoint, elle s’occupait de l’exportation et de l’élevage des chevaux. De très bons chevaux, nous a-t-elle dit.

C’est presque la moitié de sa vie qu’elle a passé dans la Beauce puisqu’aujourd’hui, âgée que de 34 ans, Saskia Witté dirige le complexe récréotouristique de La Guadeloupe de façon admirable, car, Luc Gagnon, du Ranch du même nom, l’a engagé, d’abord pour s’occuper des chevaux et ensuite à s’impliquer dans le Domaine La Guadeloupe où les années ont servis à monter l’entreprise, à constituer des équipes de travail et à faire la promotion de leurs activités tout en poursuivant des travaux pour la construction et l’aménagement des diverses salles du bâtiment central. Au départ l’entreprise n’avait que trois employés alors que l’on en compte aujourd’hui 53 !


Saskia posant devant l’une des oeuvres de son père, l’artiste Geoffrey Witté

Fille d’artistes, soulignons que l’aménagement et la décoration au Domaine La Guadeloupe ont été réalisés par Saskia en complicité avec Luc Gagnon.

Au Domaine, on tient des activités durant toute l’année que ce soit pour les motoneigistes, les amateurs des sports d’hiver comme de ceux d’été tout en mettant l’accent sur l’équitation ou encore sur des spectacles puisque l’on organise, de plus en plus, des activités à diverses occasions, dont la Fête nationale du Québec ou celle du Canada.

Saskia Witté et Luc Gagnon, comme de véritables partenaires, ont donc mis beaucoup d’énergie à ce projet pour lequel ils se donnent entièrement afin d’en assurer la croissance. Ils ont su également s’entourer d’une bonne équipe et d’un excellent chef cuisinier en la personne de Jean-Luc Mouillon.



Saskia est mère de deux enfants, un garçon et une fille qui sont âgés de 9 et 10 ans et qui fréquentent l’école à La Guadeloupe. «La Guadeloupe est une super de belle place pour élever des enfants», nous dit Saskia, en ajoutant que c’est un endroit sain et agréable.

Bien entendu la gestion du Domaine La Guadeloupe n’empêche pas sa directrice générale de se consacrer à l’élevage des chevaux. D’ailleurs, trois juments ont accouché récemment et une quatrième devrait le faire prochainement. Pleine d’énergie, Saskia a également, avant de s’impliquer dans le Domaine La Guadeloupe, monté un spectacle appelé «les chevaux des Indiens» qui, avec 35 figurants, ont entre autres présenté des spectacles à l’île Ronde à Beauceville, à l’exposition agricole de Saint-Honoré, au Village des défricheurs de Saint-Prosper ainsi qu’à Lac-Mégantic.

Saskia Witté est aussi très fière du camp de vacances qui est reconnu par la Fédération équestre du Québec. On y tient des activités pour les jeunes de 9 à 16 ans et le tout est coordonné par M. André Deschamps. Ce camp de vacances a accueilli 93 jeunes la première année et, trois ans plus tard, on accueillait 300 jeunes.

Projet à venir
Avec l’arrivée de l’été, Saskia nous confie qu’au Ranch Gagnon, on va créer une piste de course appelée «les galopeurs». On peut d’ailleurs l’entendre nous parler de ce projet, mais avant on l’écoute nous parler de son arrivée au Québec. Pour l’entendre, il suffit de cliquer sur l’icone, en haut de la page, sous la photo.

L’autre projet, c’est un terrain de camping qui devrait voir le jour prochainement, on était dans l’attente de régler le problème d’approvisionnement en eau potable. La municipalité a donc approuvé le projet de prolongement du réseau d’aqueduc jusqu’au Domaine La Guadeloupe.

Il faut dire que le Domaine La Guadeloupe, avec le Ranch Gagnon couvre une grande superficie qui se retrouve non seulement sur le territoire de La Guadeloupe, mais aussi sur celui de Saint-Évariste.

On retrouve des sentiers de motoneige, de quatre roues, équestre également et bientôt des trails de vélo de montagne qui peuvent aussi servir pour la raquette et le ski de fond. On vise également mettre sur pied des classes vertes pour les écoles de la commission scolaire.

Le domaine compte actuellement, outre un petit dortoir, une dizaine de chambres pour accommoder surtout les motoneigistes. On vise en doubler le nombre, car on s’est vite rendu compte que 10 chambres ce n’était pas suffisant pour répondre à la demande.

Implication dans le milieu communautaire
Il ne faut pas passer sous silence l’implication de Saskia dans le milieu communautaire dont, à aider les femmes immigrantes qui ne parlaient pas français, à se retrouver dans tous les dédales des services gouvernementaux

Elle s’est également impliquée dans le rodéo au profit d’un organisme à la recherche sur le cancer l’automne dernier. On la retrouve également dans la tenue d’événement qui se consacre aux femmes. Bref, Saskia Witté est une véritable Beauceronne, dynamique, ambitieuse et audacieuse.

Imprimer ce texte
LES PLUS RÉCENTES NOUVELLES

Barbara Bourque

Bœuf nature aux légumes de Barbara

4/5/2008 4:26:01 AM
Si vous ne connaissez pas Barbara, vous manquez quelque chose. ...

Cadets musiciens

Des cadets musiciens de la région se démarquent

4/5/2008 4:25:32 AM
La musique de la ZAC Chaudière-Appalaches s’est distinguée en ...

Pour les jeunes en action

Jeunes en action

Partenariat entre l’école N.-D. de la Trinité et le Carrefour jeunesse-emploi

4/5/2008 4:24:56 AM
Depuis le début du mois de mairs, le Carrefour jeunesse-emploi de ...

Dégel printanier

Ministre Laurent Lessard

Le ministre Laurent Lessard fait le point sur les cours d’eau de la région

4/5/2008 4:24:15 AM
À la demande du premier ministre, M. Jean Charest, et du ministre ...

De 9h à 16h le 5 avril

Détour rue Lambert à Beauceville

4/4/2008 9:52:10 PM
La Ville de Beauceville avise sa population que l’avenue Lambert ...

AUSSI DANS L'ACTUALITÉ
Le président du PQ de Beauce-Sud lance une invitation à sa collègue du PLQ 4/4/2008 9:35:39 PM

On recherche l’auteur de graffitis 4/4/2008 9:35:30 PM

La nouvelle présidente de Desjardins rencontre les dirigeants de la région 4/4/2008 1:09:07 PM

Le journal «L’étoile du citoyen» ferme ses portes 4/4/2008 8:46:23 AM

Un air de printemps de la relève au Centre d’art Marie-Fitzbach 4/4/2008 5:47:38 AM

 Suite des textes et archives 
Nouvelles | Archives | Avis de décès | Emplois | Événements | Éditorial | Horoscope | Loterie | Recettes | Sudoku
ÉditionBeauce en page d'accueil | Mobile | Annoncez sur ÉditionBeauce.com | Nous rejoindre
Copyright © 2008 Eox78 Inc. Tous droits réservés textes et photos