Accueil
WWW . ÉDITIONBEAUCE . COM

Homme fort sympathique

Hugo Girard en exemple aux jeunes

Hugo Girard
Photo: Paul-André Parent

Le sympathique homme fort Hugo Girard a fait tout un tabac à Saint-Martin devant plus de 150 jeunes du primaire qui buvaient littéralement ses paroles.

 Extrait de sa présentation

12/7/2007 3:14:37 AM

L’un des hommes les plus forts au monde est un Québécois. Hugo Girard fait partie de ces hommes qui compétitionnent à travers le monde pour démontrer leur force. Soulever des automobiles, tirer des camions, tirer des avions Boeing, ce sont des exercices que cet homme réalise.

Il était en Beauce ce jeudi 6 décembre pour rencontrer les jeunes du secteur de la polyvalente Bélanger de Saint-Martin. Il agissait alors comme conférencier auprès des élèves de dernière année du primaire. Il s’agissait d’une activité dans le cadre du colloque « Un pas…sage » qui veut aider les jeunes à franchir avec succès le passage du primaire au secondaire.

Plus de 150 jeunes de 6e année provenant des écoles primaires de Saint-Martin, Saint-Gédéon, Saint-Ludger, Saint-Théophile, Saint-Robert et La Guadeloupe étaient donc réunis à l’auditorium de la polyvalente pour entendre la conférence de Hugo Girard.



Au départ, ils étaient fort impressionnés par cet homme du genre géant : 330 livres pour 6 pieds et 2 pouces, tour de cou de 21 pouces, de poitrine de 62 pouces, biceps de 22 pouces comme les mollets, de 33 pouces de taille et de cuisses.

Hugo Girard s’est d’abord raconté lui-même. Naissance à Sainte-Anne-de-Portneuf sur la Côte-Nord du Québec en 1971. Petit village isolé où on devient pêcheur ou bûcheron, il n’avait donc pas beaucoup d’avenir à offrir aux jeunes. Son père lui ayant offert des haltères alors qu’il était tout jeune, il a décidé de devenir un homme fort et a pris les moyens pour y arriver.

Il a conclu un marché avec ses parents. S’il avait de bons résultats scolaires, ils l’aideraient à acquérir de l’équipement pour l’entraînement. Pour sa part, il a ramassé des bouteilles vides pendant 1 an et a recueilli 100 $. Ses résultats scolaires étant excellents, il a pu s’acheter un banc d’exercice à 99 $ et ses parents ont ajouté 109 $ pour des haltères. C’est à partir de cet équipement, des informations qu’il dévorait sur le sujet et énormément de volonté qu’il est arrivé où il est aujourd’hui.

Son message premier aux jeunes, se fixer un but à atteindre, y croire et y travailler sans relâche. Ne pas se laisser influencer par l’entourage, ne pas hésiter. Pour lui, la pensée magique n’existe pas. On se présente à un examen scolaire préparé pour y réussir. Sans préparation, c’est l’échec presque garanti.

Il y a quelques années, Hugo Girard s’est blessé sérieusement à un genou, une blessure qui normalement aurait dû mettre un terme à sa carrière. Après avoir désespéré quelques jours, il s’est dit qu’un champion, ce qu’il a toujours rêvé d’être, se relève toujours. Il a décidé de tout faire pour demeurer un champion, pour se relever. Il a réussi parce qu’il veut être un champion en tout, devait-il dire aux jeunes.

Des jeunes qui ont aussi été fort impressionnés par son régime alimentaire de 7 repas copieux par jour, dont le déjeuner qui comprend normalement 8 œufs et 2 toasts au beurre d’arachides. Impressionnés aussi par les gens qui le suivent pour qu’il donne un rendement maximal : 2 entraîneurs, un diététicien, un physiothérapeute, un chiropraticien, un médecin sportif, un psychologue et un massothérapeute. Pas nécessairement tous à temps plein, mais tous des réguliers.

Impressionnés vous pensez ? Encore plus quand il a fait apporter un poids Louis Cyr de 173 livres. Il a alors invité des jeunes à venir essayer de le lever. On se doute qu’ils n’y ont pas réussi. Mais ils étaient fiers d’être sur le devant de la scène avec Hugo. Certain qu’ils vont dorénavant suivre sa carrière à la télévision. Au fait, le directeur de l’école, Stéphane Quirion, a réussi à soulever légèrement le poids, mais à peine. Mais ses futurs clients étaient fort heureux de son effort.

On peut visionner un petit film montrant le directeur de l’école soulevant un poids Louis Cyr de 173 livres devant le géant et surtout devant ses élèves !.

Imprimer ce texte
LES PLUS RÉCENTES NOUVELLES

Pour relier l’Ile-Ronde au boulevard Renault

Passerelle - montage

La passerelle arrive à Beauceville

12/13/2007 1:32:30 AM
Vers 7 heures, mercredi matin, deux camions du Groupe Canam ont ... (texte complet)

Noël des gens d’affaires des Etchemins

CLD - hommage bâtisseurs

Hommage à des bâtisseurs qui font du chemin !

12/13/2007 1:30:55 AM
Le CLD des Etchemins tenait, hier, son dîner de «Noël des gens ... (texte complet)

Hervé Pomerleau

Hervé Pomerleau dit «NON» au train en Chaudière-Appalaches

12/13/2007 1:29:29 AM
Le président des Amis de l’autoroute, M. Hervé Pomerleau, nous a ... (texte complet)

Série de fraudes au dépend de Radio-Beauce

12/13/2007 1:28:29 AM
Les policiers du Service de police de la Ville de Saint-Georges ... (texte complet)

cld - Loisirs intermunicipaux

Première programmation intermunicipale des loisirs en Robert-Cliche

12/12/2007 11:29:45 PM
C’est dans le cadre du projet intermunicipal de loisirs que le ... (texte complet)

AUSSI DANS L'ACTUALITÉ
Nomination au comité exécutif de la commission scolaire 12/12/2007 11:28:20 PM

Suspect recherché 12/12/2007 3:21:44 PM

Pour éviter une hausse du fardeau fiscal des contribuables 12/12/2007 3:04:22 PM

Le maire de Beauceville a voté contre une résolution de sa ville 12/12/2007 1:20:11 AM

Entente entre Saint-Prosper et le CSSS des Etchemins 12/12/2007 1:18:28 AM

 Suite des textes et archives 
Nouvelles | Archives | Avis de décès | Emplois | Événements | Éditorial | Horoscope | Loterie | Recettes | Sudoku
ÉditionBeauce en page d'accueil | Annoncez sur ÉditionBeauce.com | Nous rejoindre
Copyright © 2006 Eox78 Inc. Tous droits réservés textes et photos