Le Cégep Beauce-Appalaches est deuxième à l’épreuve uniforme de français

aide141210

Photo: Courtoisie

Photo prise au centre d\'aide en français du Cégep Beauce-Appalaches.

2010-12-14 09:44:41

Le Cégep Beauce-Appalaches a enregistré le deuxième meilleur résultat parmi les 48 collèges publics de la province lors de l’épreuve uniforme de français (EUF) 2009-2010 du ministère de l’Éducation du Québec. 92,7 % des 447 étudiants inscrits ont réussi l’épreuve. Seuls les étudiants du Cégep Gérald-Godin ont obtenu un meilleur résultat avec un taux de réussite de 95,7 %.

« Le taux de réussite des étudiants du Cégep Beauce-Appalaches a connu une hausse de 3,5 % alors que celui de l’ensemble du réseau (82,4 %) baissait de 0,4 %, explique la directrice des études du Cégep, Rachel Aubé.  Cette hausse nous permet de passer du 7e au 2e rang provincial et de devenir le Cégep le plus performant de l’Est de la province. »

Le plan d’amélioration du français mis en place au Cégep Beauce-Appalaches il y quelques années porte des fruits. « L’emphase mise sur la qualité du français ne se limite pas aux classes où on l’enseigne, ajoute madame Aubé. Près de 200 étudiants fréquentent notre centre d’aide en français. Ils y trouvent de l’aide auprès d’une quinzaine d’étudiants rémunérés et de quelques enseignants. »

Les finissants du Cégep Beauce-Appalaches ont affiché un taux de réussite 10 % supérieur à la moyenne du réseau. « À leur arrivée chez nous, leur force relative était pourtant légèrement inférieure à la moyenne provinciale, précise madame Aubé. C’est la démonstration que les efforts concertés de nos enseignants, de la direction et des pairs-aidants contribuent à améliorer la maîtrise de la langue française. »

Le Cégep Beauce-Appalaches n’entend pas s’asseoir sur son excellent résultat. Depuis l’automne 2009, les étudiants qui éprouvent des difficultés doivent suivre six périodes de français par semaine au lieu de quatre comme c’est le cas normalement. Le logiciel de correction Antidote a également été installé sur des ordinateurs auxquels ont accès les étudiants. Le plan d’amélioration du français est en constante évolution. De nouveaux éléments s’y ajouteront prochainement.

Depuis janvier 1998, les étudiants du Québec doivent réussir l’épreuve uniforme de français pour obtenir leur diplôme d’études collégiales (DEC) et être admis à l’université.