LE QUOTIDIEN DES GENS DE LA BEAUCE 


Ville de Saint-Georges

La conseillère Hilchey fait un pas arrière dans le dossier loisirs

Roger Carette
Photo: Paul-André Parent

Le maire Carette a eu une soirée difficile au conseil de ville.

Par Paul-André Parent
2/24/2009 2:06:10 AM

Une séance du conseil municipal de Ville de Saint-Georges qui s’annonçait sans histoire a failli passer à l’histoire. En début de séance, on a fait un retour sur l’ensemble du dossier des sports et loisirs, particulièrement en fonction de la présentation d’une 2e proposition par la Corporation des sports et loisirs et de la réponse de la ville dont nous vous avons fait part le 19 février dernier, soit le refus de la ville.

Présentation donc des mêmes conclusions sur les aspects humains, techniques et financiers de l’ensemble et des raisons du refus. On a donc refait le point et le maire Carette a souligné que d’autres rumeurs circulaient encore en ville cette semaine, y allant de cette mise en garde : « Les gens devraient aller se rhabiller et cesser de mentir…de manipuler la vérité… » Il parlait alors particulièrement de la 2e glace artificielle.

Le maire, un peu plus loin, disait en avoir assez des C’ram de dernière minute. Les C’ram, c’est les C’ramieux ailleurs ou autrement. Ces idées et commentaires qui font avorter les projets importants pour la génération qui suit.

Le maire a terminé en rappelant que la ville est très ouverte encore à une proposition du privé pour la 2e glace, pas un PPP, mais le privé. Il a ouvert la porte à tous les intéressés en leur assurant une excellente collaboration municipale.

Suivant cette présentation, la conseillère Karen Hilchey a demandé à prendre la parole. Elle a alors signalé qu’elle était absente de la dernière réunion du conseil, laissant clairement entendre que l’unanimité s’était faite sans elle. Elle a ajouté qu’elle n’acceptait pas la façon dont le dossier était mené, soulignant que dans d’autres villes, les grandes, les autorités municipales s’entendaient toujours avec les grands investisseurs pour les grandes réalisations.

Cette prise de position remettait carrément en question la prise de position du maire et du reste du conseil face à la proposition et on a aussitôt vu le maire et certains conseillers avoir un mouvement de recul. Le maire a tenté de faire valoir le fait que la ville ne pouvait accepter une proposition qui n’était pas acceptable. Comme le ton avait envie de monter, le maire a finalement choisi de passer à un autre point de l’ordre du jour.

Les chiens
Autre sortie colorée du maire Carette en ce lundi de mauvais temps. Et avec grande raison. On dépense des sommes importantes pour doter la ville et ses citoyens de parcs et équipements qui ont de l’allure. Pourtant, des tas de gens semblent vouloir tout détruire et augmenter les frais de l’ensemble par une conduite dégueulasse.

Ils promènent leur chien dans les sentiers, mais ne prennent pas la peine de ramasser leurs excréments. La situation est actuellement désastreuse, à un point tel que la ville songe, à regret, à interdire les chiens dans ses parcs.

175e Rue
La décision finale est intervenue concernant l’intersection de la 175e Rue et de la Route 173. Ce sera bel et bien une intersection en croix avec feux de circulation. La ligne électrique haute tension sera déplacée et les premiers travaux du printemps seront consacrés à cet effet, suivis de la préparation de la sortie 175e Rue Ouest.