NOUVELLE
Jean Charest à Saint-Joseph
Photo: Paul-André Parent
Tout un comité pour accueillir Jean Charest

3/8/2007 12:28:38 AM

Par Paul-André Parent
C’était soir de grande visite à Saint-Joseph mercredi le 7 mars 2007. La grande salle du Journel accueillait le Premier ministre du Québec et candidat libéral de Sherbrooke, Jean Charest. Des centaines de personnes, plusieurs avec pancartes et pompoms, remplissaient la salle. Ils étaient jeunes et moins jeunes, ils provenaient de Lévis, Bellechasse, Thetford-Mines, Sainte-Marie ou encore Saint-Georges. Plusieurs autobus en attestaient.

Jean Charest a fait son entrée dans la salle, mais pas seul, on s’en doute. Il était accompagné des candidats libéraux de Bellechasse, de Lévis, de Mégantic, de Frontenac, des Chutes-de-la-Chaudière, mais aussi et surtout de Claude Drouin de Beauce-Nord et de Diane Leblanc de Beauce-Sud.

Nos deux députés ont adressé quelques mots à leurs partisans avant de céder la place à leur chef, Jean Charest. Un Jean Charest en verve, un brin moqueur et aussi un brin agressif à l’occasion. En campagne électorale, c’est de bonne guerre. On n’encense pas l’adversaire. On loue ses propres mérites et on présente les carences des opposants. Ce qu’il a d’ailleurs bien réussi.

L’allocution de M. Charest a principalement porté sur les réalisations de son gouvernement en économie et en santé, tout comme en éducation : décroissance des dépenses, investissements en santé et réforme de l’éducation, sans parler de l’équité salariale acquise et réglée.

Puis il y est allé des priorités pour le prochain mandat. La santé où tout s’améliore, où son gouvernement, dit-il, est en train de gagner la bataille. En économie nationale avec le développement hydroélectrique où on se servira d’abord, mais avec bon sens, pour vendre ensuite les surplus et en nous enrichissant au même titre que l’Alberta avec son pétrole.



Jean Charest a poursuivi en parlant du fonds des générations, des investissements réfléchis dans le secteur manufacturier, de l’aide aux familles. Il n’a pas oublié un item important pour la Beauce, celui des régions ressources, disant que c’est un programme essentiel, mais que son parti verra à le rendre équitable.

Pour conclure, il a demandé aux gens de se demander qui offre le meilleur plan pour l’avenir. Le Parti québécois avec ses référendums ? L’ADQ avec son drôle de programme d’abolition? Selon lui, les Beaucerons n’ont pas le choix de voter pour des candidats qui crieront fort pour défendre les intérêts de leur région, comme lui a l’intention de crier fort pour défendre les intérêts du Québec, Claude Drouin dans Beauce-Nord et Diane Leblanc dans Beauce-Sud.


Nos Photos : Jean Charest entouré de ses candidats Dominique Vien de Bellechasse, Laurent Lessard de Frontenac, Claude Drouin de Beauce-Nord, et Diane Leblanc de Beauce-Sud

Une salle comble pour le visiteur, une salle où partisans et membres de la presse abondaient.