NOUVELLE
Mario Dumont en Beauce
Photo: René d'Anjou
À Saint-Odilon Mario Dumont parle de technologies vertes

3/8/2007 12:25:30 AM

C’est par un froid sibérien que le chef de l’Action démocratique du Québec, M. Mario Dumont, s’est rendu dans la ferme de la famille Saint-Hilaire à Saint-Odilon, mercredi matin, pour parler d’environnement.

Selon M. Dumont, il est important de mettre l’accent sur le développement des technologies vertes et il estime que le ministère de l’Environnement, à défaut d’avoir une direction politique, se contente de jouer à la police et de multiplier les interventions punitives, au lieu d’être proactif dans la recherche de technologies innovatrices.

C’est à la suggestion du député adéquiste de Beauce-Nord, M. Janvier Grondin, que le chef de l’ADQ a tenu sa conférence de presse à la Ferme d’Alain Saint-Hilaire qui a développé un procédé qui permet la transformation du purin de porc en biogaz pour en faire une source d’énergie. Selon M. Dumont, cette entreprise constitue un exemple concret de créativité et d’innovation qui doivent être soutenues par une politique dynamique de développement des technologies vertes.


Pour parvenir à cette politique dynamique, M. Dumont dit souhaiter que le ministère de l’Environnement devienne un centre d’expertise et qu’il accélère l’arrivée et l’implantation de technologies vertes particulièrement dans les secteurs municipal, agricole et industriel.

Le chef de l’ADQ estime d’ailleurs que des organismes comme la SGF et Investissement-Québec, doivent être un soutien financier pour le développement des technologies vertes.

Outre le député de Beauce-Nord, M. Janvier Grondin, le chef de l’ADQ était aussi accompagné par M. Jean Domingue, candidat de son parti dans Bellechasse. Selon ce dernier, «Ces nouvelles technologies peuvent créer toute une nouvelle sphère pour les emplois qui se développeront en région», en ajoutant «De plus, il n’y a pas que le lisier de porc qui peut être traité, il y a tous les déchets domestiques desquels on peut extraire du Biogaz. Le site d’enfouissement d’Armagh par exemple pourrait être aménagé et fournir une énergie qui de toute façon se perd dans l’atmosphère».

Dans un autre ordre d’idées, comme le chef du Parti libéral avait pris un malin plaisir, au cours des derniers jours, à relever les faux pas de candidats de l’ADQ à travers le Québec, M. Mario Dumont n’a pas manqué, à son tour, de rappeler M. Jean Charest à l’ordre quant à sa déclaration sur l'intégrité territoriale du Québec.

Le chef de l’ADQ a insisté pour dire que jamais un premier ministre du Québec a mis en doute l’intégrité territoriale nationale du Québec. Il a, à plusieurs reprises, répété que le premier ministre se devait d’être le gardien du territoire national des Québécois, de son identité et il ne doit jamais aller jouer dans ce genre de zone à trouble. il estime donc que M. Charest doit s’expliquer devant les Québécois et non s’esquissé comme il l’a fait pour justifier ses propos maladroits sur ce qui est le plus important pour les Québécois, leur territoire et leur identité.

M. Dumont dit croire, de plus en plus, que Jean Charest rêve de retourner sur la scène politique fédérale.

On peut entendre deux extraits du discours de M. Dumont; l’un portant sur les technologies vertes et l’environnement et l’autre lorsqu’il met en doute les propos de M. Jean Charest sur la question du territoire du Québec. Il suffit de cliquer sur les icones, en haut de la page, sous le titre de l’article.

Nos photos. M. Dumont en compagnie de ses candidats dans Bellechasse et Beauce-Nord, MM. Jean Domingue et Janvier Grondin et l’autre, où l’on aperçoit M. Dumont en compagnie d’une partie de la famille Saint-Hilaire de Saint-Odilon.