NOUVELLE
Roger Carette - 12
Photo: René d'Anjou
Les élus de Saint-Georges posent des questions aux candidats de Beauce-Sud

3/7/2007 3:07:14 PM

Les membres du Conseil municipal de Saint-Georges adressent aux quatre candidats et candidates au poste de député(e) dans Beauce-Sud les attentes et questions principales relevant du domaine municipal et en regard desquelles les membres de ce conseil estiment que les candidats doivent se prononcer.

Attentes et questions en matières municipales aux candidats(es) au poste de député(e) dans Beauce-Sud.

• À ce moment-ci de la campagne électorale provinciale, les membres du Conseil de Ville de Saint-Georges formulent leurs attentes principales et quelques questions dans le domaine municipal qu’ils considèrent complètement exclu des débats à la mi-campagne électorale en cours, ce qu’ils et elles déplorent.

• Le Conseil municipal de Ville de Saint-Georges est et demeurera sans option partisane autant dans les présentes que dans les suites de la campagne.

• Les membres du Conseil municipal estiment que la survie, la croissance et le développement économiques de notre milieu – autant que son développement global – requièrent que les gens d’ici connaissent les engagements solennels des candidats(es) qui postulent l’honneur de représenter les gens d’ici dans le respect à la Législature québécoise.

• Le Conseil municipal limitera à la présente son intervention dans la campagne en cours à moins de constater que des évocations requerraient des rectifications nécessaires au respect de la vérité et des personnes.


1. Représentation législative
Quels moyens permanents prendriez-vous pour connaître les opinions des gens d’ici sur les projets de loi susceptibles d’influencer la vie (les rôles et financements) municipale afin de représenter convenablement notre population à l’Assemblée nationale ? Et dans les autres secteurs d’activité urbaine ?

2. Économie locale
Quelles propositions et quels projets proposeriez-vous (ou défendriez-vous) pour stabiliser notre économie et la faire progresser ?
- Nous sommes victimes des « crises » non contrées dans les domaines du vêtement, du bois d’œuvre, du bois ouvré, de l’agriculture, de la foresterie, du manufacturier de 1er niveau technologique.
- Nous sommes parmi les plus grandes victimes de la politique des régions dites ressources qui continuent d’encaisser des bénéfices indus alors que notre propre CNE est gelé. Quelle est votre position personnelle ? Que demanderez-vous ?

3. Iniquités interrégionales
Quelles mesures ou quels moyens prôneriez-vous pour contrer les effets absolument néfastes des iniquités interrégionales dont notre région et notre MRC en particulier sont victimes ?
- dans le secteur de la santé (investissement)
- dans le secteur de la santé (opération)
- dans le secteur communautaire
- dans le secteur des infrastructures (programmes FIMR)
- dans le secteur des arts et de la culture
- dans le secteur du développement économique
- dans le secteur du transport collectif
- etc.

4. Déséquilibre fiscal canadien
Quelle hypothèse défendriez-vous auprès de votre parti (caucus) ou à l’Assemblée nationale pour la correction du déséquilibre fiscal canadien maintenant admis :
- la péréquation
- des programmes ad hoc du type :
o sou/essence ; éducation supérieure
o infrastructure ; FIMR, etc.
- la remise d’une partie de la TPS
- autre mode

Quel montant, estimez-vous, votre parti doit-il réclamer du fédéral …? Le direz-vous avant le 26 mars ?

Notre conseil propose : un retour percapitalisé de TPS (ex. :1¢) aux provinces partagé 50% aux gouvernements de chaque province pour ses programmes et 50% aux municipalités (sans interception) pour leurs programmes propres. Qu’en pensez-vous ?

Quelles hypothèses proposeriez-vous pour le harnachement de la dette publique provinciale ?

Quelles actions entreprendriez-vous pour que soient relancées les démarches menant à une véritable politique de fiscalité municipale ?

Nous constatons que quelques mois à peine après « l’entente dite de partenariat entre le Québec et les municipalités » bien des administrations municipales y demandent des corrections majeures.

5. Environnement
Quelle serait votre position vis-à-vis les règlements en vigueur – bien que non généralement observés- relatifs à l’enfouissement des déchets et au recyclage ?

Pour une régie intermunicipale comme la nôtre, les coûts requis pour l’application de ces règlements seraient de l’ordre de +/- 70M$ pour la période des 20 prochaines années.

Il est important de noter que M. Daniel Lessard, conseiller au siège #2, ayant accepté de co-présider la campagne de Mme Diane Leblanc, dans cette élection n’a participé ni aux débats ni aux décisions relatives à ce document.