Les expropriés ont parlé

À Sainte-Scholastique a eu lieu le dimanche 27 mars dernier la première du film documentaire « Le fantôme de Mirabel ». Produit et réalisé par Louis Fortin et notre collègue journaliste Éric Gagnon-Poulin, le film politique et indépendant est un moyen métrage d’une durée de 52 minutes, qui raconte l’histoire des expropriés de Mirabel.

Commençons par une mise en contexte. La construction de l’aéroport de Mirabel a commencé en 1970 sous le gouvernement du mal-aimé (au Québec) Pierre-Elliott-Trudeau. Pour ce faire, le 27 mars 1969, le gouvernement fédéral a exproprié 97 000 acres de terre. En 2003, l’aéroport de Dorval est devenu officiellement l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau; un honneur certainement pas mérité selon les quelque 12 000 personnes qui ont dû quitter leur communauté il y a 41 ans.

« C’était un manque de respect de choisir ce nom. […] Ils auraient pu choisir un autre aéroport n’importe où au Canada », s’insurge Éric Gagnon-Poulin, en ajoutant que le choix de Montréal n’a pas été fait au hasard. En effet, selon lui, il s’agissait d’une manière du gouvernement de dire « on a gagné » aux indépendantistes du Québec. Ainsi, l’objectif était de créer un film qui soulignerait l’arrogance de l’ancien Premier ministre Trudeau. La matière étant trop abondante, le film a donc concentré le tir sur le dossier des expropriés.

Outre ceux-ci, le film met en vedette l'ancien Premier ministre Bernard Landry, l'auteur Robin Philpot, l'avocat Guy Bertrand, et les entrevues sont réalisées par feu Pierre Falardeau, décédé en septembre 2009. Il s’agit d’ailleurs de sa toute dernière apparition à l’écran. Ainsi, « Le fantôme de Mirabel » a été scénarisé au printemps 2006, développé pendant cinq ans et terminé en novembre 2010.

 

 

« Le fantôme de Mirabel » est donc le premier gros projet de Louis Fortin et d’Éric Gagnon-Poulin. Des mêmes réalisateurs avait été monté un court métrage intitulé « Nakuaknitsheu », produit en 2003 et présenté à l’occasion de la 21e édition des Rendez-vous du cinéma québécois. Ce film se voulait une réflexion quant aux opinions divergentes entre les habitants de la ville et de la campagne quant au piégeage des animaux è fourrure.

Notons qu’une avant-première du documentaire avait aussi eu lieu le dimanche 27 février à la brasserie Le Bien et le Malt de Rimouski, dans le cadre de l’événement « Dimanche pour l'histoire ». La prochaine représentation du film aura lieu le 25 avril au cinéma La Malbaie. Les réalisateurs sont d’ailleurs à la recherche de nouvelles salles pour offrir leur œuvre.

Pour en savoir plus, visitez le site Internet www.lefantomedemirabel.com. Messieurs Fortin et Gagnon-Poulin feront aussi un tour sur les ondes de la radio montréalaise CIBL 101,5 le lundi 11 avril à 13 h, à l’émission « L’effet versant » animée par Robin Philpot. Il est aussi possible de se joindre au groupe Facebook du film et d’en visionner deux extraits à: http://www.facebook.com/#!/home.php?sk=group_174180515958445&ap=1.