avec Google
Utilisateur :
Mot de passe :
En direct sur l'Actualité et les nouvelles de la Beauce Lundi, 27 Août 2007

 Dernières chroniques 
" C’est à pas de respect que se trace la paix! - 6/25/2007
" C’est à pas de respect que se trace la paix! - 6/25/2007
" Les regards - 5/29/2007
" Les mots d’espérance - 4/23/2007
" Le poids des mots - 4/3/2007
" Mots de paix et de bonne entente - 2/26/2007
" Cesse de te faire violence - 1/31/2007
" Facile , la tolérance? - 12/30/2006
" Avez-vous entendu parler du « mobbing » si vous préférer de l’harcèlement au travail. - 11/24/2006
" Opération Tendre la main - 10/27/2006
CHRONIQUE
Mots de paix et de bonne entente
2/26/2007

Mes mots sont la source de mes maux et de la violence que j’inflige ou que je subis.

La parole est un instrument magique qui a la capacité de créer des événements bons ou mauvais dans la vie. Elle crée l’enfer ou le paradis sur terre, selon la façon que je l’utilise avec moi-même et avec les autres

Par exemple, si je vous traite d’imbécile, il semblerait que j’utilise ma parole et son pouvoir contre vous. Mais en réalité, je l’utilise contre moi car vous allez me détester et le poison que je vous destinais va me revenir

Si je m’aime, j’exprime l’amour dans mes interactions. Et si je vous aime, vous m’aimerez aussi.

On se parle soi-même en permanence : « J’ai l’air grosse, je suis moche, je vieillis, je suis stupide, je ne serai jamais bonne » ou encore « Je suis aimable, tout le monde m’aime,

Si je comprends que ma parole peut être positive, d’abord envers moi-même et ensuite dans ma manière d’être avec les autres, surtout avec ceux que j’aime le plus, ma parole deviendra magique pour moi et partage d’amour avec les autres.

Utiliser ses paroles dans le sens de la vérité et de l’amour de soi, c’est faire bon usage de son énergie créatrice. Mais nous utilisons trop souvent le mensonge comme mode de communication avec les autres.

La médisance et les rumeurs sont du poison pur. En les partageant, on a l’illusion de se sentir proches les uns des autres. Mais la propagation des rumeurs est l’équivalent d’un virus informatique qui empêche l’esprit de fonctionner correctement.

Les mots des autres

Les paroles qui me sont adressées ne m’appartiennent pas. Elles demeurent la propriété de leur auteur et reflètent sa propre réalité.

L’expression d’émotions négatives est le reflet d’un malaise profond. Certains entretiennent en eux une peur qui les irrite : peur de n’être pas à la hauteur de la situation, peur de perdre un emploi, peur de perdre quelqu’un auquel ils tiennent beaucoup, peur de n’être appréciés à leur juste valeur, peur du lendemain, peur de l’inconnu, peur d’assumer une responsabilité trop lourde…

Certains se mentent à eux-mêmes : ils disent une chose mais agissent tout autrement. Comment n’écouter que les paroles sans tenir compte des actes! Des mots flatteurs qui ne s’accompagnent pas d’amour et de respect, mais plutôt de mépris ou de coups, sont difficiles à concilier

Faire confiance à sa propre capacité d’agir est plus important que de faire confiance aux paroles des autres, adaptées davantage à leur réalité profonde qu’à la nôtre.

Ainsi, quoi qu’on nous dise ou quoi qu’il arrive, que les commentaires et actions de notre entourage ne soient pas notre point de référence

Nous n’aurons plus besoin de savoir ce que les gens disent ou pensent de nous puisque nous ne prendrons pas leurs paroles et leurs points de vue comme mesure de notre valeur personnelle.

Thérèse G. Légaré
(texte inspiré de Les accords tolthèques  de Don Miguel Ruiz)

| Nous rejoindre |
Copyright © 2006 Eox78 Inc. Tous droits réservés textes et photos