avec Google
Utilisateur :
Mot de passe :
En direct sur l'Actualité et les nouvelles de la Beauce Dimanche, 26 Août 2007

 Dernières chroniques 
" C’est à pas de respect que se trace la paix! - 6/25/2007
" C’est à pas de respect que se trace la paix! - 6/25/2007
" Les regards - 5/29/2007
" Les mots d’espérance - 4/23/2007
" Le poids des mots - 4/3/2007
" Mots de paix et de bonne entente - 2/26/2007
" Cesse de te faire violence - 1/31/2007
" Facile , la tolérance? - 12/30/2006
" Avez-vous entendu parler du « mobbing » si vous préférer de l’harcèlement au travail. - 11/24/2006
" Opération Tendre la main - 10/27/2006
CHRONIQUE
Avez-vous entendu parler du « mobbing » si vous préférer de l’harcèlement au travail.
11/24/2006

Une forme de violence identifiée qui est le « mobbing » c’est-à-dire le fait qu’un groupe de travailleurs prenne un des leurs comme bouc émissaire et le persécute. Cette violence est faite principalement aux personnes présentant des différences ethniques, des handicaps physiques ou intellectuels mais peut aussi atteindre les autres employés. « Comme les poules qui s’acharnent sur celle d’entre elles qui est plus faible ou malade et la « picossent » jusqu’à ce que mort s’ensuive, il arrive que les travailleurs choisissent un bouc émissaire et le persécutent sans arrêt. C’est ainsi qu’un préposé en milieu hospitalier, qui avait un léger retard intellectuel n’affectant en rien son travail, a fini par se suicider après avoir été victime de « mobbing »  pendant des années.

 

Ce qui pourrait tenter d’expliquer cette tendance à s’acharner sur un collègue de travail serait des situations économiques difficiles. Avec moins d’argent et des coupures mais en faire autant. L’obligation d’exceller, à la faveur de la mondialisation on ne compte plus les collègues qui s’entredéchirent pour une promotion. L’environnement de travail inadéquat. Manque d’intimité, manque de formation, dangerosité élevé, manque de valorisation…

 

Conséquence de la violence sur la santé : blessures physiques, nausées, pertes d’appétit, insomnies, réactions nerveuses, idées suicidaires, isolement, perte du lien de confiance avec le milieu, sentiment d’incompétence et de responsabilité.

 

Des effets sur la vie privée : conflits dans le couple, l’impatience envers les gens qu’il côtoie, sentiment d’être seul et enferme les victimes dans un mutisme par crainte de représailles.

Dans la mesure du possible afin de faire cesser la situation :

-Parler à des gens de confiance de la situation, éviter l’isolement.

-Exprimer très clairement à l’auteur du comportement non désiré sa volonté que cela cesse immédiatement.

-Porter la situation à l’attention de l’employeur qui doit mettre fin à cette conduite en apportant des mesures appropriées.

-La loi sur les normes du travail prévoit pour tout salarié, qu’il soit syndiqué, non syndiqué ou cadre supérieur, un recours en cas de harcèlement psychologique au travail.

-La Loi fixe un délai de 90 jours pour pouvoir exercer un recours. (Commission des normes du travail 1.800.265.1414)

 

Se taire, c’est soutenir ou renforcer les comportements des persécuteurs. Levez-vous et faites-vous entendre pour faire cesser immédiatement la situation car tous nous avons droit d’évoluer dans un environnement sain tant à la maison qu’au travail.

Solange Drouin

Centre-Femmes de Beauce.

| Nous rejoindre |
Copyright © 2006 Eox78 Inc. Tous droits réservés textes et photos