Carnaval hiver Beauceville
Édition Beauce - L'actualité et les nouvelles de la Beauce
ACCUEIL
 EDITORIAL 
Aujourd'hui    |     Actualités régionales     |     Affaires     |     Culture     |     Communautaire     |     Sports     |     Nouvelles de la semaine     |    archives

Un geste pour la vie avec le CEPS Beauce-Etchemin

Quand l’État concurrence les organismes du milieu

Suicide - Usé jusqu'à la corde
Photo: René d'Anjou

Lorsque l'on est rendu au bout du rouleau, que l'on se sent usé jusqu'à la corde, ce n'est vraiment pas à un gestionnaire ou un fonctionnaire qu'on aurait le goût de se confier.
  Affichage dans les toilettes
  campagne publicitaire de 150 000$

Par René d'Anjou
1/21/2010 5:35:28 AM

L’Agence de la santé et des services sociaux de la Chaudière-Appalaches, et les Centres de santé et de services sociaux du territoire viennent d’avoir l’idée d’investir de l’argent, 150 000$ sur trois ans, pour concurrencer des organismes, comme le Centre d’écoute et de prévention du suicide de Beauce-Etchemins, en mettant sur pied un service téléphonique parallèle.

C’est un planificateur de l’agence, M. Rodrigue Gallagher, qui en a donné les grandes lignes hier, en convoquant les médias régionaux au CLSC de Beauceville pour annoncer le lancement d’une vaste campagne pour promouvoir les services offerts comme un site WEB, un bulletin régional, des messages publicitaires et une nouvelle image.


De gauche à droite, MM. Rodrigue Gallagher, Jean-Luc Parenteau, Mmes Marie-Josée Gamache et Nathalie Latulippe et M. Jocelyn Deblois.

Comme l’Agence de la santé et des services sociaux de la Chaudière-Appalaches semble avoir les moyens, on parle alors d’une campagne publicitaire qui s’échelonnerait sur trois ans en plus d’un bulletin régional d’information intitulé Chaudière-Appalaches pour la vie.

Parlons-en de cette image, qui se présente sous forme d’affiche, tout en noir, pour démontrer que le suicide laisse un vide douloureux.

On semble lever le nez sur un organisme qui existe déjà sur le territoire de la Beauce et des Etchemins et qui se nomme le Centre d’écoute téléphonique et de prévention du suicide Beauce-Etchemin est un organisme communautaire, fondé il y a 25 ans et qui offre un service bénévole.

Le CEPS est accessible tous les jours, jusqu’à 4 heures du matin au numéro 418 228-0001 et l’on accepte les appels à frais virés. Bien entendu, on élargirait les heures d’accessibilité si l’on avait les ressources monétaires suffisantes.

Une bien triste réalité que nous connaissons
Depuis quelques années, on se fait mourir à nous rappeler qu’en Chaudière-Appalaches, en moyenne, 90 suicides ont été rapportés à chaque année entre 2001 et 2005. La région affiche un taux supérieur à la moyenne du Québec, mais elle est passée du 5ie au 6e rang sur 18 régions administratives.

La région de la Beauce est l’une des sous-régions où le taux de mortalité par suicide demeure significativement plus élevé. Entre 2001 et 2005, le taux se situait à 29,2 % en Beauce-Sartigan et il atteignait 19,7% en Robert-Cliche. Ici, c’est toujours chez les hommes de 40 à 49 ans que le taux de suicide est le plus élevé.

On ne nous apprend rien puisque le CEPS nous avait révélé ses données lors de sa dernière conférence de presse alors que l’organisme annonçait la tenue d’une activité pour une levée de fonds

Le Centre d’écoute et de prévention du suicide est un organisme du milieu, à but non lucratif, qui offre un service d’écoute anonyme et confidentiel, sensibilise et forme des intervenants pour l’intervention auprès des personnes en crise suicidaire, en plus de soutenir les proches endeuillés.

Il nous apparaît plutôt malsain que l’État décide, tout à coup, de s'immiscer dans un secteur d’activité là où un organisme communautaire se tire très bien d’affaire. On pourrait même prétendre qu’il s’agit là d’une concurrence tout à fait malhonnête; c’est assez pour démotiver ceux et celles qui consacrent déjà beaucoup de temps et d’énergie à la prévention du suicide.

Il aurait sans doute plus valorisant pour l’Agence d’appuyer ce qui existe déjà et d’aider d’autres sous-régions à mettre sur pieds des structures qui répondent aux besoins de leur population respective où le sentiment d’appartenance à la communauté est plus palpable.

Imprimer ce texte
Suicide - Usé jusqu'à la corde

Un geste pour la vie avec le CEPS Beauce-Etchemin

Quand l’État concurrence les organismes du milieu

L’Agence de la santé et des services sociaux de la ...
Claude Drouin

Claude Drouin, un homme au service de la collectivité

La personnalité de la décennie

Depuis quelques semaines, nous nous affairons en consultations ...

Les effets négatifs du vaccin sur le ministre Bolduc

Le ministre de la Santé, M. Bolduc devrait se calmer le pompon. ...
Sam Hamad et pauvreté

Y a-t-il un vaccin pour lutter contre la pauvreté

Le ministre Hamad à la recherche d’une solution

Le ministre Sam Hamad, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ...
AUSSI DANS L'ACTUALITÉ

Surtout, ne venez pas chialer !

Nous sommes des humains…pas du bétail

Ce vieux grincheux que j’aimais

Assez, c’est assez

Actualité  |  Commentaires  |  Archives  |  Avis de décès  |  Emplois  |  Calendrier  |  Recettes  |  Loterie  |  Horoscope  |  Sudoku

ÉditionBeauce en page d'accueil | Mobile | Annoncez sur ÉditionBeauce.com | Nous joindre
Copyright © 2009 Eox78 Inc. Tous droits réservés textes et photos